Voici ce qu'en disent Les Echos :

ce coup de pouce d'environ 2 % sera en grande partie un à-valoir sur la future hausse légale devant intervenir au plus tard au 1 er janvier 2013. L'inflation constatée depuis novembre dernier (qui a servi au calcul de la dernière hausse légale) atteint 1,4 %. Le vrai coup de pouce serait donc de 0,6 point. Cela signifie aussi que la prochaine hausse légale (début 2013) sera faible, en se basant seulement sur l'inflation entre mai et novembre 2012 (et non sur un an).

work.jpg

Aujourd'hui, le Smic horaire brut est de 9,22 euros, soit un salaire mensuel brut à 1.398,37 euros pour un travail hebdomadaire de 35 heures. L'augmentation socialo-écolo équivaudra à... 46 centimes de l'heure : le compte n'y est pas !

Une augmentation dérisoire mais c'est justement ce qui prouve que la gauche socialo-écolo est réaliste et responsable, n'est-ce pas ? Les camarades socialistes devraient sortir les arguments vintage suivants : "Vous comprenez la mondialisation heureuse, l'Europe sociale, le libre-échange sans entraves, le contexte économique et patati et patata..."

Comprenez surtout que le gouvernement Ayrault ne s'est pas fondé sur les besoins des travailleurs mais sur les exigences du patronat (qui poussera quelques cris pour la forme) pour trouver tant bien que mal ce pourcentage ridicule qui n'améliorera en rien la vie des travailleurs les moins bien rémunérés.

Enfin, cette hausse s'avérera rapidement INSUFFISANTE avec les hausses des carburants, du gaz (qui risque d'être rétroactive) d'environ 10 %, ou celle des transports en commun (au moins 6 à 10 % annuellement)... On est loin du SMIC à 1700 euros du Front de gauche.