bombe4.jpg

Désolé pour cette petite introduction qui s'est imposée après avoir revu ces images. Au départ, il y a ce pochoir "alerte à la bombe" qui nous amène, allez savoir pourquoi, à sélectionner des graffitis assez minimalistes. Il en ressort une série de gueules cassées. Et de fil en aiguille, voici L'adieu du cavalier de Guillaume Apollinaire :

bombe1.jpg

« Ah Dieu ! que la guerre est jolie

bombe.jpg

Avec ses chants ses longs loisirs

bombe0.jpg

Cette bague je l'ai polie

bombe2.jpg

Le vent se mêle à vos soupirs

bombe3.jpg

Adieu ! voici le boute-selle

bombe5.jpg

Il disparut dans un tournant

bombe6.jpg

Et mourut là-bas tandis qu'elle

bombefin.jpg

Riait au destin surprenant »