A000F461

Pour tout vous dire, entre le présent billet et le précédent, nous étions essentiellement en congés payés...

Dans la France de Hollande,

Du post-colonialisme et de l'atlantisme,

Du futur marché transatlantique,

De la fin des droits de l'Homme et du droit d'asile pour les dissidents politiques, ,

Brejnevnage.jpg

De la croissance qui revient puisqu'on vous le dit,

De l'inversion de la courbe du chômage,

Des ministres à moins de deux heures de leur ministère,

De l'écologie et de la transition énergétique sacrifiées sur l'autel du profit, de l'opportunisme politique et de l'inconscience,

Des forages en prévision de l'exploitation du gaz de schiste au mépris de la population,

De la compétitivité supportée exclusivement par les travailleurs,

Des délinquants fiscaux invités à négocier avec les services du Ministère de l'économie et des finances,

Des revenus auto-régulés des patrons du CAC40 à la régulation bancaire en passant par le sabotage de la taxe Tobin pour flatter les marchés financiers,

De la décentralisation à marche forcée pour renforcer les baronnies locales,

Du cadeau à 20 milliards d'euros offert aux entreprises du CAC40 sans aucune contrepartie, communément dénommé crédit d'impôt recherche,

Des records du nombre de détenus et d'expulsions,

De l'augmentation de 25 % des revenus des 500 familles les plus riches en 2012,

Du gel du SMIC et du point d'indice des fonctionnaires,

Des minimas sociaux inférieurs au seuil de pauvreté,

brejnevplage.jpg

Des années de cotisations qui n'en finissent pas d'augmenter pour une retraite de plus en plus improbable,

Du recul de l'espérance de vie,

Des franchises médicales et du démantèlement de l'hôpital public,

De la non reconnaissance par l'Etat des ravages causés par l'amiante sur les travailleurs (spéciale dédicace à l'enfumeuse Marisol Touraine, de Michel Sapin et de Bernard Cazeneuve),

De la politique de l'austérité qui offre un boulevard au Front national,

brejnev_women.jpg

Aussi, J'ai conscience que le choix du titre de "retour de CONGÉS PAYÉS" est hautement anachronique !

Parce qu'à l'allure où va le train du hollandisme, qui est une sorte de monstre libéral, croisé entre la dame de fer Margaret Thatcher, la maman de Tony Blair, et le doigt levé de Gerhard Schröder, le papa de Nicolas Sarkozy, il n'est pas certain que lesdits congés payés survivent en 2014 !

Tu me diras que le peuple de France va gronder, descendre dans la rue -au moins 24 heures entre Nation et Bastille ou l'inverse- manifester, se révolter, s'insurger...

J'espère me tromper mais je n'y crois pas.

La France de Hollande se caractérise aussi par des médias qui soutiennent plus ou moins la politique gouvernementale et de l'Union européenne, c'est-à-dire toutes les réformes d'inspiration néolibérale, les uns les considérant comme un mal nécessaire, les autres comme adaptées et modernes, et les médias classés à droite les trouvent trop timides dans la régression sociale...

En d'autres termes, des médias qui lavent le cerveau des masses en désinformant 24/7, en omettant ou en dénigrant systématiquement les politiques alternatives.

La France de Hollande, c'est un simulacre de l'information pluralisme qui vise au conditionnement des gens et au fatalisme : TINA ne s'est jamais aussi bien portée !

C'est également un simulacre de démocratie, la citoyenneté réduite à deux élections majeures tous les 5 ans. C'est une Cinquième République à l'agonie qui détourne volontairement les citoyens de la politique.

brejnevconcert.jpg

La France de Hollande, c'est un pays qui se délite et se désagrège peu-à-peu...

Un pays où les travailleurs ont plus la certitude d'être de futurs chômeurs et de vivre dans la misère que celle de progresser dans leur métier, de mieux vivre et de partir à la retraite dans de bonnes conditions. C'est le règne de l'incertitude quant à l'avenir des futures générations tant les passe-droits, l'argent et le piston deviennent essentiels pour choisir le bon établissement, à quelque niveau d'études que ce soit, pour les gamins.

Un pays où l'insécurité sociale est telle qu'elle engendre à la fois le repli sur soi, l'individualisme et la débrouille pour survivre ou améliorer le quotidien.

Où les travailleurs ne croient plus en l'avenir parce que même dans les secteurs porteurs et rentables, le néolibéralisme impose des suppressions de postes, des fermetures de sites et la précarité sociale.

Où les élites ne sont plus au service du pays et de l'intérêt général puisqu'elles encouragent et en participent à la casse générale de l'arsenal juridique et des services publics qui protégeaient le peuple des effets les plus néfastes du capitalisme.

D'ailleurs, le comportement des élites d'aujourd'hui rappelle celui des années trente, d'où cette banalisation et cette complaisance pour le Front national... Le système vote FN, les élites le ménagent.

Pour conclure, tu as probablement été surpris par les images qui illustrent ce billet, non ?

J'estime que la France de Hollande présente quelques similitudes avec l'URSS de Brejnev à Gorbatchev, où personne - même les plus hauts cadres du PCUS - ne croyait en la propagande officielle qui annonçait des résultats mirobolants et un avenir radieux. Finalement, il se produisit en URSS ce qui devait arriver : l'effondrement.

Nul doute que le tour de l'Union européenne, si chère à Hollande et à Sarkozy, arrivera bientôt : le plus tôt sera le mieux pour construire, enfin, une Europe sociale et solidaire.

brejnev_decontracte.jpg