fermeture02815.JPG

Il y a peu de chances que les "Sages", cooptés par leurs pairs, comme il sied en démocratie (oligarchique ou bourgeoise), rejettent en bloc ou en partie les dispositions de cette loi fourre-tout, sorte de package néolibéral dont le principal objet est de débloquer l'économie selon ses thuriféraires, c'est-à-dire détruire les rares et maigres règles qui protégeaient les salariés de la toute puissance patronale.

fermeture0208015.JPG

Et pourtant, les "Sages" auraient matière à retirer de cette loi les dispositions relatives au travail dominical et nocturne, tant ces dernières provoqueront des disparités à la fois territoriales et sociales, comme le montre un article pourtant complaisant de L'Express. Des disparités qui impacteront les conditions de vie et de travail des salariés en créant de nouvelles inégalités sur la rémunération, le rythme de travail et le repos hebdomadaire.

fermeture02082015.JPG

De même que les "Sages" pourraient rejeter entièrement cette loi en raison de son absence d'homogénéité, laquelle ne facilite pas l'information, la compréhension du texte, et l'exercice de la démocratie. Sur ce dernier point, l'utilisation de la procédure de l'article 49-3 dénote la volonté délibérée du gouvernement Valls d'imposer coûte que coûte des dispositions hétéroclites qui vont de l'enfouissement des déchets nucléaires sur le site Bure à la fin du CDI, en passant par la transformation des instances représentatives dans l'entreprise.

fermeture02080015.JPG

Pour celles et ceux qui espéraient que la victoire de Hollande constituerait au moins une pause dans la fuite en avant ultra-libérale, il n'en est rien. L'actuel locataire de l'Elysée poursuit l’œuvre de son prédécesseur, et le mouvement ouvrier, défaites sur défaites.

fermeture02082015fin.JPG

Pour conclure, ne croyant nullement à l'intervention du Conseil constitutionnel, je fais mienne la volonté du CLIC-P, intersyndicale des salariés parisiens du commerce, qui cite Rosa Luxembourg :

« Nous sommes campés sur ces défaites et nous ne pouvons renoncer à aucune d’entre elles, car de chacune nous tirons une part de notre force et notre lucidité. »

A méditer.