a.jpg

« Salut Benoît, comment va ? Félicitations encore une fois pour ta brillante victoire dans la primaire du PS. »

« Merci merci pour la énième fois. Bon, j'ai un gros problème avec Mélenchon. »

« A qui le dis-tu ! »

« Oui mais... »

« Non non, je me le coltine depuis 2008, je ne te raconte pas... »

« Je ne savais pas Merluche aussi obstiné ! »

« A qui le dis-tu ! »

« Il croit vraiment en la révolution citoyenne, la constituante, la planification écologique, la sécurité sociale à 100% et le chiffrage de son programme ! »

« A qui le dis-tu, c'est complètement dingue, en plus c'est vachement réaliste. »

« Et la lettre qu'il m'a adressé. »

« J'ai lu. Imparable. »

« Sauf qu'il a oublié que Je représente le PS. »

« A qui le dis-tu... »

enfumer.jpg

« Pour toute réponse, j'ai annoncé que j'abandonne ma principale promesse de la primaire : abroger la loi El Khomri. »

« Elle le prend comment ce reniement Caroline De Haas ? »

« T'inquiète, elle pèse moins que Myriam dans le parti... »

« Au comité central, on n'a pas commenté... »

« Je t'appelais justement pour te remercier. »

« On a préféré appeler la gauche à sortir de l'immobilisme»

« Je préserve l'unité du PS, je câline les Vallsistes et les Hollandais, bref je fais la synthèse! »

« Idem en appelant à l'union de la gauche. »

« Pour séduire les gogos, il faut affirmer que la gauche rassemblée sera présente au 2d tour si on additionne nos voix. Les médias nous relayent.»

« Et même l'emporter. »

« T'enflamme pas Pierre. »

psold.jpg

« Heu... »

« Moi, je vise la troisième ou la quatrième place, sauf si Fillon et Macron dévissent. »

« Et moi, le groupe parlementaire communiste à l'Assemblée nationale. »

« Si les communistes ne soutiennent plus Mélenchon mais ma candidature, je te promets de vous réserver des circonscriptions comme en 2012 pour EELV. »

« Pas simple, la base soutient Mélenchon, nous ne sommes plus au temps du centralisme démocratique. »

« Sinon, ce sera au cas par cas, suivant le pouvoir de nuisance de vos candidats à dégommer Mélenchon. »

« J'ai bien compris. »

« Au 1er tour, je dois être devant Mélenchon et lui faire porter la responsabilité de la défaite de la gauche. Ça me permettra de tuer la gauche et de contrôler le PS. »

« Chassaigne et Dartignoles font le taff depuis des mois pour casser la dynamique de Mélenchon. »

« Ils sont bons. Je vais sortir Gérard Filochard du frigo pour renforcer l'action de tes deux pieds nickelés!. »

5maimanifo.jpg

« Mélenchon est têtu, mais qui sait, il pourrait changer ? »

« Ecoute-moi Pierre, j'espère bien qu'il restera sur ses positions. Pour le PS, 2017 c'est foutu depuis le début. Je vise 2022. Je n'ai aucun intérêt à ce que la gauche l'emporte avec Mélenchon. »

« A qui le dis-tu... »

« Je ne vais pas faire exploser le parti en reprenant le programme de la France Insoumise ! »

« A qui le dis-tu... »

« Donc, 6ème République mais sans Constituante, donc critique de l'UE avec la proposition d'un parlement de l'eurozone pour séduire eurosceptiques et eurobéats, sachant que c'est infaisable, donc critique de l'OTAN mais sans sortie, donc écologie mais sans planification, etc. »

« Comme Hollande avec la taxe à 75 %... »

« C'est ça, je reprends les grands thèmes de Mélenchon en les vidant de leur substance pour siphonner une partie de son électorat... »

« Donner l'illusion que le rassemblement de la gauche est possible grâce à quelques éléments de langage... »

« Tu as tout compris Pierre, je gauchis très légèrement le discours mais je suis fermement le sillage de Hollande. »

« Nous avons les mêmes objectifs : sauver nos partis. »

« Exactement. Eviter ma Bérézina à la présidentielle pour mieux préparer les législatives. »

« A qui le dis-tu... »

« Bon, faut j'y aille, j'ai le congrès du PS à préparer, . »

retraites2.jpg