fermeture190317.jpg

A gauche, hormis la campagne de la France Insoumise, on nage en plein relativisme. Certains jugent crédible Macron alors que son programme obéit aux diktats de la finance et de la commission européenne. D'autres, légitimistes malgré le quinquennat de Hollande et un programme présidentiel à coups d'effets d'annonces qui évolue et se contredit au fil des jours, ne voient pas d'autre choix que de soutenir le candidat du parti socialiste.

Quand on engage la discussion avec eux, leur ultime argument est de faire barrage au Front national alors que les deux anciens ministres de François Hollande ont participé à une politique qui a contribué à la montée de la bête immonde.

fermeture19032017.jpg

A la différence de ces citoyen-ne-s, je pense que le meilleur moyen de faire barrage à l'extrême droite est de voter selon ses convictions profondes. Moi, je n'oublie pas la loi El Khomri et la loi Macron qui aggravent la précarité et l'insécurité sociale. Je considère que la banalisation du travail dominical n'est pas un point de détail.

J'invite ces citoyen-ne-s à lire Le cas Bricorama révèle l’arnaque du travail dominical publié dans L'Humanité et à se poser les bonnes questions, genre : est-ce que le travail dominical contribue au bien-être, repose-t-il sur le volontariat, permet-il d'améliorer le pouvoir d'achat des salarié-e-s, contribue-t-il à la cohésion sociale ? Et enfin, croyez-vous que ces salarié-e-s voteront pour l'un des deux ministres de Hollande ?

fermeture1903217.jpg

Je ne sais pour qui voteront les salarié-e-s de Bricorama, mais ça m'étonnerait fort que leur choix penche sur Hamon ou Macron. Pour ma part, mon vote sera pour Mélenchon, le seul candidat qui souhaite abroger ces lois de régression sociale dans le cadre d'une politique visant à instaurer la République sociale. Le reste est dérisoire.