forcedu_peuple.jpg

Les médias du CAC 40 qui défendent les intérêts de la caste oligarchique ont d'un coup concentré leurs efforts pour discréditer son programme et sa personne. Même en 2012, je n'avais constaté une telle puissance de feu et surtout une telle malhonnêteté intellectuelle. La palme revient au site Atlantico qui a affirmé que Mélenchon se déplaçait en Jet privé en citant largement un article du site parodique Le Gorafi !

Toutes ces attaques démontrent que le projet porté par la France Insoumise va à l'encontre des intérêts économiques de la caste oligarchique. Mélenchon au pouvoir signifierait la fin des politiques néolibérales, des cadeaux au medef à base de baisses des cotisations sociales et des dizaines de milliards d'euros du CICE, des niches fiscales dont profite l'oligarchie, de la complaisance de l'administration fiscale à l'égard des évadés fiscaux, de la régression sociale et de l'application de la norme relative aux travailleurs détachés. Et le début d'une politique au service du plus grand nombre.

Dans les réseaux sociaux, il y a aussi quelques anciens socialistes déboussolés qui ont rejoint Macron et qui fantasment sur le projet collectiviste de Mélenchon. Dans leur délire, l'Etat apparaît comme une sorte d'hydre totalitaire alors que les multinationales à la Uber qui imposent aux "entrepreneurs" indépendants pris dans leurs mailles des conditions salariales et de travail relevant de l'esclavage, ont à leurs yeux toutes les vertus.. Sans doute classent-ils politiquement Léon Blum et Pierre Mendès-France aux côtés de Joseph Staline? Dans quelques mois, ces canards sans tête dénonceront la sécurité sociale comme un vestige de l'esprit des soviets qui prédominait à la Libération. Ces militants-là ont dérivé joyeusement avec le PS sans s'apercevoir qu'ils devenaient encore plus néolibéraux que des militants issus de la droite classique.

soutiens.jpeg

Bref, la probable victoire de Mélenchon dérange beaucoup de monde et de situations acquises et confortables, certains élus et militants professionnels, ainsi que la caste oligarchique.

Des économistes du monde d'entier qui appuient la candidature de Mélenchon ne s'y trompent pas.

De même que des intellectuels américains de premier ordre, véritables résistants dans le pays du néolibéralisme et soutiens de Bernie Sanders, espèrent en la victoire de Mélenchon.

Cette victoire provoquerait un formidable tremblement de terre, un exemple pour tous les progressistes antilibéraux et la fin de la domination idéologique du néolibéralisme. À l'instar de la victoire de Thatcher qui acta la fin du keynésianisme et de l'Etat providence en Angleterre, puis en Europe.

Par conséquent, l'heure est grave.

Attention, je n'appelle pas au vote utile, mais j'en appelle à la conscience de celles et de ceux qui redoutent la victoire des 3 candidats de l'oligarchie : Fillon, Le Pen et Macron.

Je n'essaie pas de faire peur, du genre l'extrême droite arrive... parce que tout le monde sait que si Fillon ou Macron l'emporte, le FN sera bientôt au pouvoir, les mêmes causes produisant les mêmes effets, la présidence Hollande comme celle de Sarkozy ayant contribué à apporter de nouveaux bataillons d'électeurs au FN.

Je tente juste de faire prendre conscience qu'à la différence des autres, cette élection-là dépasse la simple personne de Mélenchon : des milliers de personnes qui étaient dépolitisées et dégoûtées ont rejoint son combat, la gauche telle qu'on l'a connu est morte, le PS a logiquement implosé depuis la fin de sa primaire et il n'est pas en mesure de gouverner, les autres formations non plus qui ont un poids résiduel.

DEGAGEZ.jpg

Par conséquent, tout vote de gauche en dehors de Mélenchon ne sera qu'un vote de témoignage à l'utilité politique proche de zéro.

Voter Mélenchon ne sera que le début du combat. A l'instar du Front populaire, Mélenchon aura besoin de la mobilisation sociale pour imposer de vraies réformes à la superstructure technocratique et à la caste oligarchique.

Voter Mélenchon, c'est se donner les moyens de passer à la Sixième République et d'en finir avec la monarchie présidentielle, de changer d'Europe avant que celle-ci ne meure, et de choisir à une politique économique au service du social et de l'écologie.

Voter Mélenchon dimanche prochain est une occasion unique pour vraiment changer la donne.