L'autre jour, je lisais le tweet de quelqu'un qui affirmait ne plus reconnaître la France, un pays où dans sa jeunesse le racisme ne s'affichait pas ouvertement, aussi bien dans la rue que dans les médias. Et, ma première réaction fut de hocher la tête en guise d'approbation, puis de me dire que j'avais typiquement la réaction d'un vieux...