droitsdelapolice.jpg

Ces "syndicats ne mettent pas en exergue les problèmes de la maison poulaga__, à savoir le sous-effectif constant, les locaux souvent indigents, des suicides de policiers bien plus nombreux que des policiers tués dans l'exercice de leurs fonctions, la formation au rabais, le niveau de recrutement très bas, l'impossibilité de prendre des congés ou des rtt...

En l'espèce, ces 4 organisations de policiers qui cogèrent le ministère de l'intérieur avec le ministre de l'intérieur instrumentalisent le meurtre d'une agente administrative du ministère de l'intérieur. Cette fonctionnaire de catégorie C n'avait pas le statut de policier même si elle travaillait dans un commissariat. En l'espèce, sa rémunération était 1,5 à 2 fois moins élevée qu'un flic ayant la même ancienneté qu'elle. Et je ne m'étends pas sur les conditions de départ à la retraite fortement inégalitaires entre les deux statuts.

secuglob.jpg

Ces organisations de flics qui ne se préoccupent jamais des conditions de vie et de travail de leurs collègues administratifs ont osé travestir la réalité en transformant post mortem cette agente administrative en policière !

Cette grossière manipulation vise à obtenir à la fois des peines plus lourdes contre les auteurs d'actes anti-flics et une totale impunité policière alors que des journalistes mettent régulièrement en lumière des enquêtes sciemment bidonnées ou bâclées sous la pression médiatique ou politique, quitte à envoyer des innocents en prison .

Mais le plus fort dans cette histoire, ce n'est pas que le RN de Marine Le Pen manifeste avec des "syndicats" policiers d'extrême droite, mais qu'un représentant du pouvoir exécutif, Darmanin lui-même, le ministre de l'intérieur, participe à cette manif avec la bénédiction du 1er ministre et du président de la République !

crisepayer.jpg

Par conséquent, nous avons donc le pouvoir exécutif qui manifeste contre le pouvoir législatif avec l'appui de l'extrême droite et des policiers radicalisés ! Un ministre ne peut pas agir de manière plus anti-républicaine et anti-parlementaire !

Quel est donc l'objectif ?

Obtenir de l'Assemblée nationale qu'elle accorde les pleins pouvoir à Macron à l'instar du 10 juillet 1940 ? Un coup d'Etat pour permettre à Macron de conserver le pouvoir ?

Avouez que c'est assez croquignolesque puisque ladite assemblée est majoritairement à la botte du pouvoir macronard, LREM ayant la majorité absolue de députés.

En l'espèce, Darmanin s'appuie sur les flics d'extrême droite pour obtenir de nouvelles avancées liberticides et envoyer des signaux de convergence à l'extrême droite, ce qui, n'en doutons pas, dans son esprit opportuniste lui semble utile pour sa carrière. Et Macron espère retirer les marrons du feu pour 2022...

enmarchee.jpg

Par ailleurs, le délire anti-parlementariste et anti-républicain ne s'arrête pas là puisque l'opposition parlementaire, à l'exception notable et louable de la France Insoumise, participera à cette manifestation séditieuse !

Ainsi, des "leaders" LR, PS, PCF et EELV marcheront aux côtés de Darmanin et de l'extrême droite contre l'Assemblée nationale pour exiger des lois d'exception pour surprotéger les flics et surcondamner les civils qui s'en prennent à eux !

Quel curieux événement où le pouvoir exécutif et l'extrême droite feront pression sur le pouvoir législatif avec l'aide de l'opposition parlementaire !

Enfin, j'imagine la terrible désillusion, des militants et sympathisants socialistes, verts et communistes, les plus lucides qui ne peuvent que constater que leurs dirigeants ont perdu tout principe, et ne sont plus animés que par des considérations très bassement électoralistes.

Cette Cinquième République est vraiment au bout du rouleau !

choc.jpg