bauchau.jpg

En lisant les premières pages, nous redoutions que ce roman empile les stéréotypes, en tombant dans la mièvrerie et le sentimentalisme, ou pire encore, dans le récit pseudo médical ou la psychanalyse de comptoir. Ces craintes s'envolèrent rapidement à mesure que nous entrions dans le récit et que nous découvrions l'écriture,simple et efficace, de l'auteur.

Rarement, l'occasion nous a été donnée de lire un roman, si contemporain, véritablement inscrit dans la vie quotidienne, qui offre une telle palette de sentiments.

Synopsis : A l'hôpital de jour, Véronique prend en charge Orion, un enfant psychotique de 13 ans très gravement perturbé. Elle décèle chez lui une imagination très riche. Elle l'encourage à dessiner et à sculpter. Par l'expression artistique et des dictées "d'angoisse", les deux arrivent à communiquer. La confiance, le temps, la complicité, la souffrance aussi leur permettront de vivre une relation hors du commun qui permettra à Orion de mieux vivre.

Ce très beau roman appréhende avec beaucoup de finesse des thèmes très délicats comme le handicap, les relations sociales, la communication, l'art ou l'amour...

Lisez L'enfant bleu, vous ne le regretterez pas.