chicagomay.jpg

Cette phrase résume en partie le livre. Nuala O'Faolain s'intéressa à la légende bien réelle de Chicago May, une femme irlandaise, issue de la paysannerie la plus pauvre, qui vola les économies de sa famille pour fuir son pays, soumis à une occupation anglaise humiliante, et le destin auquel elle était prédestinée.

A la fin du XIXème siècle, Chicago May traverse l'océan Atlantique, débarque à New York puis mène une vie aventureuse, vivant d'expédients, prostitution et vols, entre Chicago, Londres et Paris...

Nuala O'Faolain imagine la vie de son héroïne en consultant les archives, les journaux de l'époque ainsi que la biographie qu'elle écrivit. Au fil du récit, elle fait part de ses difficultés à enquêter, ses sentiments à l'égard de son héroïne, ses rapprochements entre Chicago May et elle. S'engage avec le lecteur, une sorte de dialogue passionnant entre l'histoire qu'elle narre et la sienne.

Il nous arrive souvent d'emprunter un livre en bibliothèque à la seule lumière de la lecture de la 4ème de couverture, sans avoir lu une seule critique dudit bouquin ou ligne de l'auteur, et plus rarement encore, comme dans le cas présent, de découvrir un auteur passionnant.