Mais avant d'aller plus loin, regardez bien l'image ci-dessous, et lisez le billet de l'ami Pensez Bibi.

pauvrete.jpg

J'avoue que les dernières déclarations du ministre de l'agriculture et porte-parole du gouvernement sont assez... comment dire ? Surprenantes ? Sidérantes ? Folles :

« Tous ces gens qui expliquent que c'est le mérite, l'économie libérale qui doit faire les résultats, la prise de risque... Ces gens-là qui prennent la tête d'une entreprise, n'ont encore pris aucun risque et sont déjà assurés d'avoir une rémunération sans aucune mesure. »

Stéphane Le Foll ne comprend pas pourquoi Olivier Brandicourt, le nouveau patron de SANOFI - entreprise bien connue de nos services qui a reçue des millions d'euros d'argent public via le CICE tout en licenciant des milliers de salariés - empochera un bonus de 2 millions d'euros, soit la bagatelle de plus de 1143 SMIC annuels et un autre de 2 millions s'il demeure en place en 2016.

Il s'offusquerait presque...

Le Foll est pourtant socialiste, non ?

Hein ?

Oui et non...

Oui, c'est un socialiste de gouvernement et un dirigeant du parti socialiste.

Et non, parce que ça fait belle lurette que les enseignements de Jaurès ou de Blum ont été archivés, ou pire jetés à la poubelle.

Par exemple, être socialiste aujourd'hui, c'est penser que le patron du CAC 40 doit exclusivement sa place et sa rémunération à son mérite, ainsi qu'aux risques qui peuvent le conduire à la faillite personnelle.

Autre exemple : être socialiste, c'est croire en l'autorégulation exigeante du patronat français !

Bref, être socialiste, c'est rester les bras ballants devant l'injustice sociale, tout en causant pour ne rien dire, ou pour faire le contraire.

dangerous.jpg

En d'autres termes, être socialiste est un oxymore...

Alors, évidemment, le Sieur Le Foll, il ne comprend pas pourquoi, il s'offusque même du genre : comment voyons, mais l'éconoooomiiiiie liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiibérale, ce n'est pas ça ! L'économie libérale, c'est le volontariat, c'est le mérite...! C'est la prise de risque... L'éééécocononomie lilibérrrrâle, c'est le patron super héros des temps modernes prêt à sacrifier sa vie pour l'emploi...

Bref, être socialiste, c'est avoir foi en l'économie libérale...

Le ministre Le Foll espérait seulement que le MEDEF inciterait ses ouailles à la modération salariale, ce qui est amusant et cynique comme posture quand on sait que P. Gattaz gagne chaque jour un Smic, à l'instar de ses collègues du CAC 40.

D'ailleurs, Mister Le Foll n'a jamais repris, ni soutenu une des propositions du Front de gauche à la dernière présidentielle relative à un écart maximal de rémunérations de 1 à 20 au sein de chaque entreprise. A l'époque, J-L Mélenchon était qualifié d'extrémiste et de populiste par les amis de l'oligarque Le Foll.

Alors, Monsieur le ministre Le Foll qu'attendez-vous pour agir ?

Concrètement.

Parce que, nonobstant vos paroles qui ne demandent aucun courage, la passivité du gouvernement Valls est criante en ce domaine.

eugene_varlin.JPG