fermeture1922017.jpg

Les victimes de la banalisation du travail dominical par le truchement des lois Maillé et Macron sont majoritairement des femmes sous-rémunérées et sous contrat à temps non complet.

fermeture19022017.jpg

Ce sont majoritairement les mêmes qui doivent effectuer de longs trajets entre chez eux et leur lieu de travail, ce qui rallonge d'autant la journée de travail et ne leur permet pas de se rendre dans leur bureau de vote avant ou au retour du travail.

fermeture1902217.jpg

En l'espèce, le travail dominical favorise l'émergence d'une démocratie censitaire de fait qui exclut les classes populaires.

fermeture190217.jpg

Aussi, j'ose espérer qu'au soir du 1er tour, les responsables de l'extension dominicale, à savoir MM. Fillon, Macron et Hamon, qui auraient pu sanctuariser les jours d'élection, ne se lamenteront pas sur le niveau de l'abstention.