Ainsi, la République commémore l'Empire. Certains rétorqueront que Macron célèbre le bicentenaire de la mort de Napoléon, ce qui, in fine, revient à glorifier son œuvre et donc au même. Au-delà du ridicule, quel est l'intérêt de la chose pour Macron, sinon se comparer à l'illustre ancêtre, glorieux soldat, qui toutefois avait rétabli l'esclavage et...