Plus loin, Caresche décrit les conséquences fâcheuses du cumul : féodalisme, absentéisme, désorganisation du travail parlementaire, blocage du renouvellement du personnel politique. Il aurait pu écrire que ce cumul favorise aussi l'enrichissement personnel : cumuler les mandats de maire et de parlementaire, plus la présidence d'une communauté urbaine assure des revenus indemnités qui peuvent atteindre les 8000 euros mensuels...

Nous aurons donc une réformette des institutions qui laissera perdurer les pires travers de la Vème République.

Voici une liste, à titre informatif, des membres du gouvernement qui ont la particularité de cumuler diverses fonctions, électives, partisanes ou associatives avec leurs fonctions ministérielles...



Nous avons volontairement fait l'impasse sur les divers et invariés secrétaires d'Etat : qu'ils nous pardonnent !

Toutes les informations ont été recueillies sur le site officiel du gouvernement. Certaines données paraissent plus fraiches que d'autres...

  • Filon : conseiller municipal de Solesmes - président de la communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe - président de l’association France.9;
  • Alliot-Marie : adjointe au maire de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques)
  • Bachelot : conseillère régionale des Pays de la Loire - secrétaire générale adjointe de l’UMP;
  • Barnier : conseiller politique UMP - vice-président du Parti populaire européen;
  • Bertrand : vice-président de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin (Aisne) - adjoint au maire de Saint-Quentin - secrétaire général adjoint de l’UMP - conseiller du district de Saint-Quentin;
  • Borloo : président de la communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole - conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais - président du parti radical;
  • Boutin : vice-présidente du conseil général des Yvelines - membre du conseil exécutif de l’UMP - présidente du Forum des républicains sociaux - membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme - vice-présidente du Centre national d’information sur la drogue - consulteur auprès du Conseil pontifical pour la famille;
  • Darcos : conseiller régional d’Aquitaine - conseiller municipal ( ? : le site du ministère indique qu'il est le maire de Périgueux...) - membre de l’Académie des sciences morales et politiques -représentant permanent de la France auprès de l’OCDE;
  • Dati : maire du 7ème arrondissement de Paris;
  • Hortefeux : conseiller régional d’Auvergne - membre du bureau politique de l’UMP;
  • Morin : conseiller régional de Haute-Normandie - maire d’Epaignes (Eure) - président de la communauté de communes de Cormeilles;
  • Pécresse : conseillère régionale d’Ile-de-France - secrétaire générale adjointe de l’UMP - porte-parole de l’UMP - membre titulaire du conseil d’orientation de l’Observatoire de l’emploi public
  • Woerth : Maire de Chantilly (Oise).

Manquent à l'appel des cumulards : Albanel (mais peut-être est-elle conseillère municipale dans le 4ème arrondissement ?), Lagarde et Kouchner. Le dernier cité a failli s'y retrouver tant il semble cumuler "d'autres fonctions" ( page officielle).

A la lecture de cette liste, on constate qu'être membre du gouvernement ou élu politique est un boulot à temps partiel... Demandez donc à Boutin et à Bertrand qui remportent la palme du cumul...

Accumuler diverses fonctions électives rend la profession nettement moins précaire et plus rémunératrice. (cf. Abus de Pouvoir de Vincent Quivy)