Des bruits circulent sur France Inter... Les banques auraient encore besoin de liquidités comme si les 10,5 milliards d'euros s'étaient évaporés. Le pouvoir fait les gros yeux aux banquiers qui n'accordent pas les prêts promis aux entreprises. Il ne peut les contraindre... En ne nationalisant pas les banques, Sarkozy prouve qu'il n'est décidément pas à la hauteur : le pouvoir a accordé ces 10,5 milliards d'euros sans contrepartie!

Pendant ce temps, la droite agit pour nous serrer la ceinture : 200 000 fonctionnaires seront payés au mérite via une prime à la gueule du client et un amendement mitonné par trois députés UMP prévoient de rallonger de dix ans l'âge de départ à la retraite pour le personnel volant des compagnies aériennes...

Elle n'est pas belle la vie sous Sarkozy et l'UMP ?