Oui, de la pub pour un journal, plus exactement un mensuel, pas très connu mais qui gagne à l'être.

Le dernier numéro de Ch'Fakir vient de sortir.

envahi.png

Ch'Fakir ?

C'est un journal d'enquête...

En fait, ce canard, jusqu'à peu, était seulement diffusé en Picardie...

Il a été fondé par François Ruffin qui s'est fait connaitre en publiant Les petits soldats du journalisme, un bouquin très critique sur les formations de journalisme et sur certaines pratiques journalistiques. Il a récemment publié La guerre des classes

On l'a découvert le mois précédent avec un numéro entièrement consacré à l'Europe, qui détonnait, niveau contenu et informations, par rapport à ses grands camarades de la presse institutionnelle.

Il apportait des choses nouvelles... Vraiment nouvelles. Des trucs dingues... Comme l'omniprésence des lobbies dans l'UE... Le mélange des genres généralisé à tous les étages, un peu comme si Bouygues ou Bolloré ou LVMH en France avait apposé une plaque à l'entrée de l'Assemblée nationale pour commémorer la saine amitié entre la démocratie et le monde de l'entreprise... On caricature à peine...

Ch'Fakir est un journal I N D E P E N D A N T garanti sans pub !

On vient juste de s'offrir le dernier numéro : 3 euros !

C'est encore tout chaud... et ça semble intéressant : la grève générale pour les nuls, un dossier de 14 pages sur la dérive de la Caisse d'épargne et de la Poste (pour les riches), la nostalgie d'Agnès Maillard pour le château Chirac, etc...

Nous, on aime bien le ton de Ch'Fakir.

Vous verrez, ça change de la soupe médiatique habituelle... ça remet même en cause certains dogmes néo-socio-libéraux...

C'est le genre de journal qu'on aimerait lire tous les jours...

Pour voir, faut acheter Ch'Fakir...