fermetureoleron.JPG

Après le mini remaniement ministériel de juin 2009, l'ancienne ministre du logement, par ailleurs LA spécialiste de la mondialisation sur les questions sociales, avait décidé de ne plus siéger à l'Assemblée nationale.

En septembre 2009, le suppléant de madame Boutin, un certain Jean-François Poisson décide de se présenter dans la 10ème circonscription des Yvelines, réputée très à droite. L'heureux élu l'emporte avec seulement cinq voix d'avance sur la candidate présentée par Europe écologie !

fermetureoleron1.JPG

Patatras, en mai dernier, le Conseil constitutionnel invalide l'élection pour les raisons suivantes :

« D’une part, le Conseil a réduit cet écart à une voix, compte tenu d’erreurs dans le dépouillement ou sur les listes d’émargement, précise l’instance hier. D’autre part, le candidat battu n’a pas été en mesure de répondre en temps utile à un tract distribué la veille de l’élection et de nature à créer (…) une confusion dans l’esprit des électeurs. »[1]

fermetureoleron2.JPG

Le sieur Poisson, membre du minuscule parti chrétien-démocrate dont la leader est la spécialiste du PACS, était un opposant farouche à la future loi Maillé avant, quelques mois plus tard, de défendre et de voter la loi banalisant le travail dominical... Une évolution qui a été vivement ressentie dans les milieux catholiques traditionnalistes... [2]

fermetureoleron3.JPG

Depuis, Jean-François Poisson agite le chiffon rouge jusque dans les officines réputées très proches de l'extrème droite pour convaincre ses ouailles de voter plutôt que de s'abstenir en faisant les soldes !! [3]

Décidément la peur de prendre une veste après l'avoir retournée fait oublier au sieur Poisson une certaine mesure républicaine...

Notes

[1] Le parisien - L’élection législative de Rambouillet annulée

[2] Le salon beige - Travail dominical : le député Poisson se couche

[3] Chrétienté.info : JF Poisson appelle les chrétiens à solder les comptes sur le travail dominical et à voter pour lui