moutons.jpg

Dans notre circonscription, le candidat socialiste est le député sortant. Dans la précédente mandature, ce représentant du peuple a respecté la consigne de vote de son groupe parlementaire sur le Mécanisme européen de stabilité (MES).

134_deputes.jpg

Jean-Marc Ayrault, alors président du groupe socialiste, avait donné son explication de vote :

«  Notre abstention est dynamique, offensive. Le vote "non" aurait donné l'impression de ne rien décider (...) ».

134_INUTILES.jpg

Le vote "non" aurait simplement signifié clairement le refus de l'austérité, de la régression sociale et la soumission aux dogmes de l'idéologie néo-libérale.

affiche_134_DEPUTE.jpg

Nonobstant cette donnée et des premières mesures insignifiantes de la présidence Hollande, nous suivrons l'exemple du député sortant encarté au parti sérieux par une abstention dynamique et offensive...

LES_134_DEPUTE.jpg

En espérant que nos amis grecs voteront pour Syriza, n'en déplaise à Moscovici et à Hollande.

134_MES.jpg