france.jpg

Avoir été dans les rangs de l'armée pendant 10 mois et compter des proches qui toute leur vie ont porté le deuil d'un être très cher mort des suites de blessures au "champ d'honneur" sont des "expériences" qui donnent à réfléchir. Je me souviens aussi d'une discussion au MJS lors de la 1ère guerre d'Irak où des camarades et néanmoins connards se réjouissaient que la France ne compte que 5 morts... Les mêmes avaient évité de faire leur service national grâce à leur carnet d'adresse...

Depuis que François Hollande a pris la décision d'intervenir au Mali, la propagande officielle relayée par les médias dominants fait rage... Lundi 14 janvier dernier, la moitié du JT de 20 h de France 2 fut consacrée à cette guerre, et pas un seul opposant n'eut droit à un bout d'interview ou n'a été rapidement mentionné !

Aussi, pour faire contre-poids à cette propagande, voici une sélection de billets de confrères qui s'interrogent et qui contestent l'intervention au Mali :

Je ne suis pas pour autant un pacifiste naïf, sachant que l'absolutisme en la matière a conduit certains jusqu'à la Collaboration active durant la 2ème guerre mondiale.

bidasse.jpg

Mais, n'étant ni énarque, ni capitaine d'industrie, ni éditocrate sponsorisé, ni expert de marché, il y a deux choses au moins que je ne comprends pas :

  • pourquoi le chef des armées n'a-t-il pas consulté les représentants du peuple ?
  • pourquoi n'a-t-il pas attendu que nos grands amis quataris, saoudiens, koweïtiens, irakiens, afghans, algériens, marocains, libyens - autrement dit des pays démocratiques que la France fréquente assidûment, et respectueux des droits de l'Homme (et de la femme) - détachent leurs propres militaires pour faire triompher nos valeurs communes de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité ?

J'avoue que cela me dépasse...

A mes éventuels détracteurs, je rétorque que le plus naïf ou le plus cynique entre la propagande du régime et moi n'est pas forcément celui qu'ils croient... Et je les renvoient à Pour une lecture profane des conflits (sur le « retour du religieux » dans les conflits contemporains du Moyen-Orient) de Georges Corm.

Bref, Hollande a placé la France dans une situation délicate, voire dans une aventure.

Les risques d'enlisement et de pourrissement paraissent bien plus probables qu'une issue heureuse. La France risque de vivre la même mésaventure au Mali que l'URSS ou les USA en Afghanistan.

Un grand merci à Hollande et à toutes les forces politiques qui le soutiennent du PS au FN en passant par EELV et l'UMP.

cimetiere.jpg