chavez.jpg

Certes, le culte de la personnalité n'a jamais été notre tasse de thé, mais la révolution bolivarienne menée par Chavez a eu le mérite de tracer une voie progressiste qui tourne à la fois le dos au néolibéralisme, au social-libéralisme et au socialisme bureaucratique de type URSS.

Une révolution citoyenne dans les urnes, sans une goutte de sang.

Hugo Chávez dérangeait la droite et le patronat parce qu'il s'est attaqué à leurs intérêts, préférant par exemple mettre les revenus du pétrole dans l'éducation ou le logement social plutôt que dans les poches de l'oligarchie.

Hugo Chávez dérangeait également la social-démocratie. Grâce à lui la gauche de gouvernement, c'est aussi l'autre gauche. Et puis, il a prouvé qu'une vraie politique de gauche est possible. Que la gauche au pouvoir peut appliquer un vrai programme de transformation sociale au service du peuple. Sans renoncement ni reniement ni trahison.

Hugo Chávez dérangeait aussi les médias dominants. Combien de bétises furent déversées sur la liberté d'expression des médias. Pensez donc, il avait refusé que soit reconduite la concession d'une chaine à une boite privée. C'est un peu comme si Hollande décidait de retirer la concession de TF1 à Bouygues aux motifs que le cahier des charges n'a jamais été respecté. Pour autant, l'oligarchie venezuelienne dispose d'autres chaines pour déverser sa haine.

Hugo Chávez dérangeait enfin les euro béâts de gauche et de droite parce qu'il est à l'origine du Mercosur et de l'ALBA, deux espaces de coopération et de solidarité diamétralement opposés à la conception néolibérale de l'UE. Il les dérangeait surtout parce qu'il respectait le résultat des référendums, même celui qui lui fut défavorable...

Hugo Chávez dérangeait tellement qu'il fut repeint en populiste, en oppresseur de la presse, en dictateur, et autres mots doux...

Si Hugo Chávez est mort , le socialisme du XXIième siècle lui survivra que ce soit au Venezuela où un autre de ses camarades le remplacera, ou ailleurs en Equateur ou en Bolivie.

Et bientôt en Europe.