Il est loin le temps où de De Gaulle à Chirac, la France faisait tout de même entendre sa petite musique, développait une autre vision des relations internationales, et dénonçait même des régimes portés à bout de bras par son allié Nord américain.

J'espérais pourtant que l'atlantisme exalté de Sarkozy serait une petite parenthèse tant il fut désastreux.

Hélas, le vrai faucon Hollande n'a retenu aucune leçon des ratés du sarkozisme, et en particulier de la guerre en Libye. Si le pays a été libéré de Kadhafi, les libyens ne vivent pas pour autant mieux qu'avant puisqu'il n'y a ni état de droit, ni démocratie, ni sécurité des personnes et des biens. Des groupes fascistes religieux - qui ont été soutenus financièrement par les pétromonarchies (Arabie Saoudite-Quatar-Doha) et militairement par la France et ses alliés - pillent aujourd'hui les richesses de la Libye, se disputent le territoire, oppriment les gens, commettent des exactions dans l'indifférence générale, et exportent même la violence sur le continent.

A de (trop) rares exceptions près, Hollande et sa clique font du satkozysme, ignorant ainsi les instances internationales compétentes et une solution politique à l'ONU. Si l'Empire décide de s'engager militairement, il fera peut-être tomber un tyran, mais il ne résoudra rien puisqu'au mieux un autre le remplacera , et au pire toute la région risque de s'embraser.

Avec Hollande, les États-Unis ont décroché la lune ! D'autant que la constitution modifiée de la Cinquième République autorise l'engagement militaire sans l'obligation de demander l'avis du Parlement.

tricolore.jpg

L'empire en déclin sait désormais que la France le suivra dans toutes ses aventures post-coloniales. Que l'exécutif français répétera tous les éléments de langage de son maître. Aujourd'hui les armes chimiques, demain un autre prétexte... Si je savais dessiner, je ferais une caricature de Hollande avec un corps de mouton et une tête de perroquet.

Il faut bien se rendre à l'évidence que la France est réduite à l'état de vassal obéissant et soumis, puisque le vrai faucon Hollande devance les désirs de l'Empire avec la foi qui caractérise les convertis de la dernière heure.

Cet été, chacun a pu le constater. D'abord, la mollesse de la réaction française après les révélations d'espionnage étasunien en France et en Europe. Ensuite, l'épisode honteux de l'interdiction faite à l'avion présidentiel de la Bolivie de survoler le territoire français.

Et aujourd'hui, ce discours guerrier qui trahit un je ne sais quoi de manipulation des masses et d'opportunisme politicien pour enfumer l'opinion sur la politique de régression sociale et pour redorer le blason d'un pouvoir qui craint une débâcle aux municipales.

detresse.sociale.jpg