Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,

L'heure est grave. Je demande toute votre attention. Depuis mon élection, j'ai été dépeint sous les traits d'un social-libéral mou et benêt, alors que j'ai toujours éprouvé une infinie tendresse pour l'URSS de Lénine et de Trotsky, doublée d'une admiration sans faille pour Robespierre, Louise Michel, Jean Jaurès, René Dumont et Hugo Chavèz.

hollande_rev.jpg

Je tiens à mettre un terme à diverses rumeurs colportées par la presse bourgeoise en confirmant que 95 % des membres du gouvernement Ayrault et le Premier ministre lui-même ont été placés hier en garde à vue à la Conciergerie, soupçonnés de haute trahison.

L'échec cinglant de la politique du gouvernement Ayrault et la marche pour la Révolution fiscale du 1er décembre 2013, ainsi que les propositions raisonnables et réalistes du Front de gauche ont été déterminants dans ma décision de faire, dès à présent, une pause définitive et progressiste dans le social-libéralisme.

Aussi, ai-je nommé Jean-Luc Mélenchon au poste de Premier ministre. Ce dernier, dans la nuit du 30 au 31 décembre, a formé son gouvernement pour appliquer la version actualisée de l'Humain d'abord.

L'équipe gouvernementale, pluraliste et paritaire, restreinte et efficace, expérimentée et jeune, compétente et combattive est la suivante:

  • M.-G. Buffet, ministre de l'économie sociale ;
  • C. Autain, ministre du budget;
  • E. Joly, ministre de la lutte contre l'évasion et la délinquance fiscale;
  • C. Piquet, ministre du travail et de la lutte contre l'exploitation sociale;
  • C. Morel-Darleux, ministre de la planification écologique ;
  • F. Delapierre, ministre de l'Intérieur et de la lutte contre les discriminations;
  • C. Taubira, ministre de la justice;
  • M.-N. Lienemann, ministre de l'éducation, des sports et de l'égalité;
  • M. Billard, ministre de la paix et de l'anti-impéralisme;
  • P. Durand, ministre chargé des relations avec le Parlement;
  • E. Assassi,ministre de l'Europe sociale et de la désobéissance civique;
  • E. Coquerel, ministre de la santé et de la sécurité sociale;
  • E. Maurel, ministre de la culture populaire et des logiciels libres;
  • A. Chassaigne, ministre de la révolution agricole;
  • P. Laurent, ministre des collectivités locales et de la centralisation;
  • O. Dartigolles porte-parole du gouvernement;

Vous devez être surpris par l'annonce de la Révolution. Mais, en mon for intérieur, je n'ai jamais eu l'ambition de devenir l'énième président de la République qui applique aveuglément les recettes mortifères du patronat et les vieilles lunes néolibérales de la commission européenne pour gagner un rond de serviette aux diners du Siècle !

lollande.jpg

Dès les premiers mois de mon quinquennat, j'ai été contraint de poursuivre l’œuvre de régression sociale de la droite chiraquienne et sarkoziste pour donner des gages de soumission au grand Capital et pour calmer les mercenaires du CAC40 avec la non augmentation du SMIC, le TSCG, l'ANI, la MAP... J'adresse solennellement mes excuses les plus sincères à celles et ceux qui ont souffert de cette politique qui privilégiait les intérêts de mon ennemi, la finance. Oui, j'ai dû faire preuve de machiavélisme pour endormir les ennemis du peuple ! Mais, comme l'a dit Mao, il n'y a pas de routes droites dans le monde.

Aujourd'hui, le temps de l'obscurantisme et des roses sans épine est révolu ! J'ai décidé de m'attaquer frontalement aux marchés financiers et aux privilèges de l'oligarchie pour édifier la République des jours heureux ! D'ores et déjà, les sièges sociaux des banques, des entreprises du CAC 40, du MEDEF, de la FNSEA, des instituts de sondages et de l'OCDE sont en cours de perquisition. Les documents mis sous scellés seront remis à la future commission citoyenne internationale de l'audit de la dette publique en charge de l'analyse de l'endettement public et de la légitimité de la dette publique.

En accord avec le Premier ministre, et notre majorité parlementaire rouge, verte et rose, j'ai décrété l’état d'urgence sociale, écologique et économique. Par conséquent, le pack écosocialiste sera adopté dès le 2 janvier 2014. Ce sera d'ailleurs l'ultime fois que la procédure peu démocratique dite de l'article 49-3 sera employée. Le pack écosocialiste frappera sans merci l'oligarchie et rétablira le peuple dans ses droits les plus légitimes.

Le pack écosocialiste comprend des mesures complexes et cohérentes, audacieuses et innovantes qui tournent résolument le dos à la logique austéritaire du capitalisme :

  • moratoire de la dette publique jusqu'à ce que la commission citoyenne internationale d'audit de la dette publique rende ses conclusions ;
  • autorisation à la banque de France de financer les investissements de l’État;
  • contrôle des prix des produits de première nécessité, y compris ceux de l'électricité et du gaz;
  • interdiction d'augmenter les loyers, assortie de la baisse immédiate et rétroactive des loyers à leur niveau de 2002;
  • perquisition immédiate des logements vacants et des biens immobiliers des évadés fiscaux;
  • relogement de tous les SDF avant le 1er février 2014;
  • coup de pouce de 600 euros au SMIC;
  • minimas sociaux au-dessus du seuil de pauvreté;
  • retraite à 60 ans avec pension à taux plein;
  • semaine de 28 heures, résorption des temps partiels et du travail précaire;
  • création du salaire maximum et du revenu maximum dans chaque entreprise;
  • refonte totale de la fiscalité, abrogation de la TVA, création de trente tranches d'imposition sur le revenu jusqu'à 100 % pour les plus fortunés;
  • interdiction provisoire de résider sur le territoire pour les évadés fiscaux et réquisition provisoire de tous leurs biens;
  • nationalisation du secteur bancaire, des autoroutes, du rail et des laboratoires pharmaceutiques;
  • présence obligatoire et avis conforme des représentants du personnel dans les conseils d'administration des entreprises publiques et privées;
  • extension de la citoyenneté aux étrangers résidents en France depuis un an;
  • planification écologique (ferroutage, merroutage, fermeture immédiate de Fessenheim et fermeture progressive des autres centrales nucléaires, investissements massifs dans les énergies alternatives, création du service public à la réhabilitation du logement, etc);
  • interdiction d'entrer sur le territoire des biens qui ne satisfont pas aux normes sociales et environnementales;
  • suppression des aides publiques aux médias du secteur privé;

Le pack écosocialiste comprend également un volet démocratique. J'entends donner au pays des institutions démocratiques qui marqueront la fin de la Cinquième République et de ses dérives partitaires, corruptrices, oligarchiques et bonapartistes. Avant la fin du premier trimestre, je donnerai mandat à une assemblée constituante de citoyen-ne-s pour rédiger le texte constitutionnel de la future Sixième République. Cette nouvelle constitution devra être adoptée par référendum.

Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens, nous sommes les acteurs d'un moment historique de l'Humanité où le monde va changer de base sous le ciel clair de la Justice. La France ouvre la nouvelle ère du progrès social et écologique. Si jamais le gouvernement et moi-même donnions quelque signe de faiblesse face aux attaques perfides du grand Capital, je vous en conjure, aidez-nous en descendant dans la rue et en occupant les usines et les bureaux ! La France a besoin de toutes les bonnes volontés !

Je vous présente mes meilleurs vœux pour 2014. Vive la France, vive la République écosocialiste !