fisca.jpg

J'adore lire de telles déclarations. Cela ne s'invente pas ! Pour autant, à chacun ses légitimes indignations... Et, celle de la ministre du commerce extérieur - ah oui quand même ! - risque de lui coûter son portefeuille.

J'entends dans l'oreillette que c'est purement anecdotique. Mais, j'ai la faiblesse de penser qu'une telle déclaration est assez révélatrice de l'état d'esprit et du sens des réalités et des priorités de ces personnages qui nous gouvernent.

Il faut le dire, la bouffe est dégueulasse l’Élysée !

En l'occurrence, Nicole Bricq m'a permis de mesurer à quel point les membres du gouvernement Ayrault vivent en dehors de la réalité quotidienne du peuple.

Et leur fibre sociale quand le pays compte plus de 8 millions de citoyen-ne-s sous le seuil de la pauvreté, 10 millions de chômeurs et un nombre croissant de SDF !

Il faut le dire, la bouffe est dégueulasse l’Élysée !

reclus.jpg

Au soir du 1er tour des municipales, il parait que le président de la République a ressenti les résultats calamiteux du parti "socialiste" comme « une forme d'injustice »...

Il faut le dire, la bouffe est dégueulasse l’Élysée !

Aussi, François Hollande a demandé à ses ministres :

« d'entendre les Français »

Et, il a ajouté que le gouvernement devait:

« travailler au redressement du pays avec plus de force, plus de cohérence et plus de justice sociale »

Les déclarations de Hollande ne sont qu'enfumage.

Il faut le dire, la bouffe est dégueulasse l’Élysée !

eugene_varlin.JPG

Il ne peut y avoir de redressement, ni de justice sociale avec cette politique néolibérale dite de l'offre qui aggrave les inégalités sociales et qui accélère la désintégration du tissu industriel.

Une politique, d'ailleurs, qui tient beaucoup à l'atlantisme aveugle de Hollande.

Ce social-libéral notoire espère que le redressement passe en liant le destin de la France à celui l'empire nord-américain en déclin, via l'OTAN et le futur marché transatlantique...

PS et Hollande maintiennent le cap à droite, il faut le dire, la bouffe est dégueulasse l’Élysée !

D'ailleurs, la cuisine électorale du parti socialiste, entre le 1er et le 2d tour des municipales, est à l'image de sa politique. Dans son naufrage électoral, le PS tente d'entrainer la gauche radicale pour maintenir son hégémonie. Avec l'aide zélée du PCF dans certaines villes.

Il faut le dire, la bouffe est dégueulasse l’Élysée !

A ce sujet, je vous recommande de lire le billet d'Alexis Corbière - Le PS entre caporalisme, arrogance et… local à balai - ou d'analyser le comportement du PS dans les villes où une liste autonome du Front de gauche est susceptible de l'emporter.

Ainsi, dans le 18ème arrondissement de Paris, cette stratégie aura pour conséquence d'éliminer au conseil municipal la représentation de plus de 7 % des électeurs, en l'occurrence, celles et ceux qui ont voté pour le Front de gauche autonome au 1er tour. Au demeurant, le PS veut non seulement dominer, mais encore éliminer toutes les voix discordantes sur sa gauche. Curieuse conception de la démocratie...

Aussi, sa politique gouvernementale et sa stratégie électorale doivent être sanctionnées, soit par le vote quand une liste front de gauche autonome est présente, soit par l'abstention.

Il faut le dire, vivement dimanche pour apprécier l'hécatombe d'élus "socialistes" battus et de villes perdues par le P"S".

article35.jpg