fermeture2932015.jpg

Ils pensaient que leurs carrières étaient bien lancées. Un mandat municipal suivi d'un autre au conseil général les conduirait à l'assemblée nationale ou au sénat. Sauf que le conseil général s'appelle désormais le conseil départemental, ou un truc de ce genre. Il faut préciser qu'ils n'ont pas vu venir la réforme territoriale, une mesure sortie du cerveau néo-libéral d'un technocrate, bref du pur Hollande. Mais, ils n'ont pas protesté contre ce déni de démocratie : solidarité avec le gouvernement. Faire des économies. Gestion sérieuse. Dette. TSCG. Et bientôt, la croissance et les emplois...

Avec un peu de chance, ils pourront se recaser auprès d'un élu... ou d'une entreprise reconnaissante pour les marchés publics ? Va savoir ! Parce qu'au niveau des fédérations socialistes, ce n'est même pas la peine d'y penser, alors que les élections régionales promettent une nouvelle raclée historique.

fermeture29032015.jpg

Sinon, et bien sinon, la dame ou le monsieur de Pôle emploi leur filera un formulaire à remplir. Et, si par miracle l'agent n'est pas trop débordé-e, il leur demandera :

« Qu'est-ce que vous avez fait dans votre vie professionnelle ? »

Réponse succincte des intéressés :

« Cirer des pompes et répéter les éléments de langage comme des perroquets »

Il est probable qu'au cours de l'entretien, on leur conseille de suivre un stage de formation. Ils connaissent le discours. C'est le leur ! Des emplois, il y en a ! C'est aux chômeurs de se former, de faire des efforts, de se remettre en question. La formation toute la vie professionnelle, c'est moderne ! D'ailleurs, combien de fois ont-ils entendu en réunion de section des camarades le dire !

fermeture29315.jpg

C'est l'Union européenne, la mondialisation, le libre-échange, le consumérisme à outrance, le travail le dimanche ! Bienvenue dans le monde réel.

Ceci dit, certain-e-s pourront échapper au sort du commun se reconvertissant à l'UMP ou au FN, ce qui ne devrait pas leur demander trop d'efforts...