fermeture07052015velo.JPG

N'en déplaisent aux Cassandre de tous poils, l'Union européenne et ses avatars ne sont pas l'Europe, mais seulement des constructions politiciennes, en l'espèce, des institutions artificielles administratives et bureaucratiques.

fermeture05072015.JPG

En cas de victoire du Non, la Grèce ne sortira pas de l'Europe, ni de l'UE, ni même de l'eurozone, même si j'espère qu'elle précipitera la fin des institutions néolibérales.

fermeture05715.JPG

Les discours catastrophistes se succèdent, les uns affirmant que la Grèce va sortir de l'UE et se retrouver seule et abandonnée, les autres qu'elle ne respectera pas ainsi traités, contrats et parole donnée, et qu'en dernier ressort, les contribuables, français en l'occurrence, payeront la note !

fermeture5072015.JPG

La machine néolibérale à décerveler ne raconte que des balivernes, dignes du café du commerce où les faux axiomes pullulent, et c'est pourquoi elle est si difficile à contrer. Des mensonges et des affabulations qui sont dignes du feu bloc de l'est dont les pays membres avaient eux-aussi leur souveraineté limitée.

fermeture507015.JPG

Signer des mémorandums dont 80 % de l'argent va directement dans les coffres des banques françaises et allemandes, vous appelez ça des plans d'aide ? Un peuple doit-il subir les engagements de ses précédents gouvernements corrompus ?
S'il y a bien un peuple européen qui paie la dette, c'est les grecs, au point de vivre - depuis les fameux plans dits d'aide - un drame humanitaire sur le continent le plus riche de la planète.

fermeture0507015.JPG

Une évidence n'est pas une vérité. Le budget d'un pays n'est pas celui d'un "bon père de famille".
Historiquement, aucun pays n'a jamais remboursé l'intégralité de ses dettes.
D'une part, quand le pays est trop endetté, la dette devient une rente pour des créanciers qui se sont ainsi mille fois remboursés sur ledit pays, et d'autre part, la situation sociale et économique devient tellement catastrophique que les gouvernements doivent choisir entre leur peuple et les créanciers.
En l'espèce, c'est la situation d'une Grèce ultra-endettée dont les créanciers connaissaient la situation et qui ont continué à prêter...
Quant à l'argent prêté, il est allé dans les poches de certains politiciens et de l'oligarchie, et, souvent ils sont parmi les créanciers de la Grèce : la boucle est bouclée et le nœud étrangle le peuple grec qui n'en peut plus de payer une dette dont il n'a jamais profité.

fermeture50715.JPG

Quel que soit le résultat du référendum, les cinq derniers mois nous ont appris plus sur la vraie nature de l'Union européennes que les événements des dernières décennies. Ils nous ont également appris qu'un gouvernement de gauche peut respecter son mandat. En l'occurrence, le courage d''une majorité politique ne consiste pas à gouverner contre le peuple en détruisant ses droits, mais avec le peuple pour faire plier les classes possédantes et la finance.

fermeture05072015immo.JPG

Le résultat sera bientôt connu. je ne risquerai pas un pronostic tant le camp du Oui dispose d'armes de destruction massive, en l'occurrence de médias dominants qui déversent des tombereaux de mensonges et d'un patronat qui pratique la grève des salaires pour pourrir la situation.

fermeture05072015louer.JPG

OXI !