merde.JPG

Bien entendu, je comprends et j'éprouve de la compassion pour les victimes et leurs proches, mais est-ce une information essentielle pour le quotidien et l'avenir de tous les habitants de ce pays ?

A mon avis, la réponse est négative.

Pourtant, les JT du début de soirée de France 2 et 3 et de TF1 ont consacré plus du tiers de leur temps à cet accident mortel de la route.

Ce ne fut que micro-trottoirs de témoins indirects, rumeurs et spéculations, paroles pathétiques de politiciens en campagne électorale, images de proches et des carcasses des véhicules, de forces de l'ordre et de secours, etc.

Pas une seule fois ne furent évoquées la politique du tout routier au détriment du rail qui a été encore accrue avec la loi Macron ou l'absence de volonté politique pour développer le ferroutage dans une perspective de protection de l'environnement et de sécurité routière... De responsabilités politiques, que nenni !

En l'occurrence, les "grands" médias traitent systématiquement l'information sous l'angle de la fatalité (les plans de licenciements ma bonne dame, on n'y peut rien !) et du sentimentalisme (oulala les pauvres cadres sup avec leur chemise arrachée !), mais surtout pas sous l'angle politique qui - en soulevant les questions précitées - poserait la question de la responsabilité du système capitaliste et des politiques qui favorisent les profits de quelques uns au détriment de l'intérêt général.

Le mauvais traitement de ce tragique fait divers est symptomatique de l'indigence, de l'indécence, et de l'exploitation systématique des sentiments dans la course aux parts du marché publicitaire que se livrent les "grands" médias autoproclamés d'information...

Circulez !

bus.JPG