fermetureee01112015.JPG

Il est vrai que le travail dominical ne fait plus tellement recette dans les "grands" médias, avant la prochaine offensive patronale. Les syndicats, je ne parle pas de la CFDT nationale ou de la CGC, n'ont que des tracts et la rue pour entendre leurs idées, alors que le patronat nous bourre quotidiennement le crâne via lesdits "grands" médias. C'est ça la démocratie, c'est ça le dialogue social...

fermeture0111015.JPG

Sinon, loin des bureaux de Bercy où quelques énarques biberonnés par le Medef ont imaginé que la baisse du chômage passerait par la destruction du code du travail, le travail dominical fait un flop au grand dam de certains édiles locaux. A Perpignan et à Aix, ces derniers ont décider de réagir ! Incroyable ces "gens" qui ne veulent pas travailler et consommer le dimanche ! Manquerait plus qu'ils aient d'autres centres d'intérêt dans la vie !

fermeture0111215.JPG

Par ailleurs, si les ouvertures dominicales peinent à relancer la croissance économique et les créations d'emplois, les fermetures des centres de sécurité sociale se poursuivent. Ainsi, pendant que le cynique Hollande célèbre les 70 ans de la création de la Sécurité sociale, la moitié des centres de Sécu vont fermer dans le département le plus riche, les Hauts-de-Seine ! [1]

fermeture011115.JPG

La casse sociale se poursuit donc sous le quinquennat du susdit "socialiste" avec la énième réforme des retraites. Officiellement, il s'agit de "sauver" les retraites complémentaires en "économisant" 6 milliards d'euros d'ici 2020. Bien entendu, lesdites économies se feront sur le dos des retraités. Pendant 3 ans, les pensions seront sous-indexées par rapport à l'inflation, de plus les cotisations seront reconverties en points, ce qui aboutera à une baisse au minimum de 8,5 % de leur pension. Enfin, il ne suffira plus d'avoir toutes ses cotisations pour prétendre percevoir sa retraite complémentaire complète. En effet, le salarié aura la "liberté" soit de travailler 4 trimestres de plus pour avoir sa pension complète, soit de prendre sa retraite avec une pension amputée de 10 % durant les 3 premières années. Cette nouvelle réforme austéritaire ne favorisera pas la consommation des ménages le dimanche et les autres jours... Elle aggravera le phénomène de paupérisation des retraités.

fermeture1112015.JPG

Une fois encore, le gouvernement impose au monde du travail un nouveau sacrifice via un prétendu dialogue social. 6 milliards d'euros d'économie gratter. Il est vrai qu'à force de donner des milliards d'euros au patronat, et ce sans aucune contrepartie, ni objectif tangible, l'argent vient à manquer ! Effectivement, en négligeant la lutte contre l'évasion fiscale, laquelle représente le montant des recettes annuelles de l'impôt sur le revenu, soit près de 80 milliards d'euros, le gouvernement de Manuel Valls vole l'argent de ceux qui ne peuvent pas frauder !

C

Et pour conclure, vous noterez que cette dernière réforme des retraites, à l'instar de la précédente ou des dispositions de la loi Macron, ne figurait pas dans le programme du candidat François Hollande ! C'est cela aussi la démocratie représentative de la Cinquième République qui décidément ne représente et ne défend que les intérêts des classes possédantes. Que faire, sinon s'abstenir de voter pour les listes soutenues par le "PS" ?

fermeture01112015.JPG

Note

[1] Si vous avez des infos dans les autres départements, n'hésitez pas à m'en faire part.