vivrensemble.JPG

Plus d'une semaine après la réunion du Parlement à Versailles, c'est la phrase que je retiens du discours de François Hollande.

Effectivement, RGPP de Sarkozy et MAP de Hollande agissant au nom de la sacro-sainte lutte contre les dettes publiques, la politique conduite par les néolibéraux de tous poils se résume à la réduction, coûte que coûte, des dépenses publiques pour respecter le pacte de stabilité.

La réduction des dépenses publiques a été faite à la hache, au nombre d'emplois publics supprimés dans tous les secteurs sans évaluer vraiment les conséquences, y compris pour la ssécurité. De plus, les gouvernements successifs se chargeaient de réduire en même temps les recettes fiscales, essentiellement au moyen de dizaines de milliards d'euros de cadeaux fiscaux accordés aux entreprises du CAC 40, sans objectifs en termes de recherche et d'emploi, et ce faisant, sans aucun contrôle ni sanction.

Bref, grosso modo, le pacte de stabilité qui était censé imposer une gestion sérieuse des deniers publics a servi de prétexte aux gouvernements pour retirer des milliards d'euros aux services publics et les donner à l'oligarchie.

capitalisme.JPG

Mais, les derniers attentats ont quelque peu modifié le discours de Hollande. En l'occurrence, le pacte de stabilité passe après la sécurité !

Nous avons donc la confirmation que la règle d'or fixée par l'Union européenne, celle des déficits publics ne devant pas dépasser le plafond de 3 % du PIB, est une règle purement arbitraire ! Une règle qui n'a rien d'économique, ni de vitale pour la bonne santé économique du pays. C'est une règle qui assure seulement aux classes possédantes de déposséder les classes populaires des rares droits et services publics. Une règle qui impose l'austérité et la régression sociale.

Par conséquent, si la sécurité doit l'emporter sur le pacte de stabilité, cela signifie que Hollande estime que les politiques conduites au nom de ce pacte ont été néfastes à la sécurité...

Alors, pourquoi le pacte social ne l'emporterait-il pas également sur le pacte de stabilité ?

A mon sens, le pacte social est essentiel au lien social qui donne sens à la vie en société. C'est lui aussi qui, en luttant contre la précarité sociale, la pauvreté, l'analphabétisme, les inégalités sociales, prévient l'exclusion sociale, la délinquance et, pour certaines personnes, d'être séduites par la propagande de groupes terroristes. La sécurité ne peut être efficace sans prévention, laquelle passe par le social...

Aussi, il est temps de jeter le pacte de stabilité dans les poubelles de l'Histoire, et si possible avec l'eau nauséabonde du capitalisme...

vider.JPG