fermeture1312215.JPG

Ils sont plus de 8 millions de personnes. Quand ta seule préoccupation quotidienne est de survivre en économisant sou par sou, en veillant à te nourrir ou à manger de quoi ton ventre ne crie pas famine, et pour certains à trouver un bout de trottoir à l'abri des intempéries ou un quai de métro pas trop inhospitalier ou une place dans un refuge, voter est le dernier de tes soucis.

fermeture13122015.JPG

La société a abandonné ces citoyens-là. Rejetés au hasard des plans de licenciement, des délocalisations et du dumping social, de gestion à la petite semaine avec des moyens matériels et humains insuffisants dans les établissements scolaires, et de choix politiques économiques désastreux où l'humain passe après les intérêts du patronat.

fermeture131215.JPG

Les gouvernements successifs et les partis dominants avec l'aide des "grands médias" nient leurs responsabilités respectives en la rejetant sur les pauvres eux-mêmes, accusés d'être assistés comme si les minimas sociaux, situés au-dessous du seuil de pauvreté, permettaient de bien vivre !

fermeturee13122015.JPG

Ainsi, lesdits partis ne sont pas prêts à faire de la lutte contre la pauvreté la priorité de leurs priorités, préférant tous les trois (FN, LR, PS) invoquer l'ordre républicain en montrant du doigt certaines catégorie de pauvres, les immigrés, les migrants, les roms, voire même les enfants d'immigrés. Diviser pour mieux régner, et éviter ainsi que ceux qui craignent de tomber dans la pauvreté s'en prennent à quelques privilégiés qui accaparent la plupart des richesses.

fermeturee1312215.JPG

Quant aux autres partis, pas un seul, me semble-t-il, présente un programme détaillé, réaliste et volontariste, pour éradiquer la pauvreté. Probablement parce que les pauvres sont un public "peu intéressants" en termes de voix...

fermetures13122015.JPG

Les pauvres sont les morts d'une parodie de démocratie. Une démocratie censitaire....