coexiste.JPG

Et depuis quelques mois, voire quelques années, PS et LR embrayent au quart tour, légitimant et banalisant les idées délétères du FN, aidés dans cette dérive délirante par certains intellectuels médiatiques !

En l'espèce, ces pyromanes popularisent le burkini !

Ne nous étonnons pas si le port de ce machin devient un phénomène de masse. Un symbole contre une société qui exclut en raison du nom, des origines sociales, du quartier, de la couleur de peau et de la supposée religion au nom de d'une escroquerie : l'égalité des chances.

Tu es femme ?

Tu es jeune ou pas ?

Tu te sens exclue du système pour diverses raisons qui ne sont jamais présentes dans le débat sur le burkini : origines sociales, chômage, quartier sans services publics, logement systématiquement refusé en raison de ton nom, de ta couleur de peau, de tes supposées croyances religieuses, les contrôles quotidiens au faciès...?

Tu es révoltée par l'hypocrisie de ton pays qui combat Daesh et qui se prostitue avec les monarchies pétrolières ?

Tu as un peu, voire beaucoup la haine de cette société où il est préférable d'avoir la peau blanche ?

Tu veux faire couiner tous ces donneurs de morale qui ne survivraient pas une heure s'ils devaient supporter tout ce que tu dois endurer ?

jesuis.JPG

Alors, le burkini est pour toi !

Même si tu n'es pas croyante, ils t'assimileront à une islamiste !

D'ailleurs, si j'étais capitaliste, je la jouerais à la Malcom Mc Laren.

Aussi, je monterais un girls band dont les membres se trémousseraient en burkini sur de la zic pêchue et poisseuse en chantant des paroles paillardes, révolutionnaires et féministes pour scandaliser.

Je ne suis pas certain que l'agence Publicis ferait notre pub.

Même si cette agence a assuré la pub du burkini avant l'été, ce qui n'a pas empêché sa plus importante actionnaire de dénoncer publiquement cette tenue.

Il faut avouer que question cohérence intellectuelle, la féministe Elisabeth pratique remarquablement le pragmatisme capitaliste !

Par ailleurs, ne pensez pas que le burkini et le sort des femmes m'indiffèrent.

cost.JPG

Cette histoire confirme malheureusement les propos de Michel Clouscard, issus de son livre, le capitalisme de la séduction . En l'occurrence, le féminisme ne devrait pas être séparé de la lutte des classes, sinon il devient le complice d'un capitalisme libéral libertaire dont la figure emblématique est Elisabeth Badinter.

En cette fin de congés d'été, le burkini a créé une polémique qui sert les intérêts de l'oligarchie, quelques semaines après l'adoption de la loi El Khomri et avant la rentrée.

Le burkini ne recouvre pas seulement le corps des femmes avec tout ce que ça signifie, mais aussi la réalité sociale d'une France de plus en plus inégalitaire, la masse s'enfonçant dans la précarité et l'élite amassant toujours plus de richesses.

La France devient un pays du Tiers-Monde avec quelques ultra-riches qui posséderont bientôt autant que l'ensemble de la population. Or, un pays profondément inégalitaire ne peut faire société. Le lien social se fragmente en diverses communautés. En quelque sorte, diviser le peuple pour mieux exploiter et engranger... Et dans ce tableau, la religion sert toujours les puissants.

Car, la religion - peu importe laquelle - a toujours fait croire à des hommes et à des femmes qu'ils amélioreront leur sort dans l'au-delà en respectant des lois religieuses plutôt qu'en luttant dans le présent contre un système économique et politique profondément injuste.

b.traven.jpg

Comme disait l'écrivain B. Traven :

« La foi déplace les montagnes mais c'est l'incroyance qui détruit les chaînes des esclaves. »

Et pour conclure, le même ajoutait :

« La vraie liberté est relative. Aucune religion ne l'est. Et celle de l'appât du gain encore moins que les autres. C'est elle la plus ancienne de toutes, elle a les meilleurs prêtres et les plus belles églises. »