etat-d-urgence.JPG

En l'espèce, le "geste" de notre bon maître sera le suivant (copie d'écran) :

geste_fiscal.jpg

(source : JDN - Impôt sur le revenu 2016 : barème, tranches et calcul)

Cette décision unilatérale, digne d'un monarque, représentera un gain mensuel pour les bénéficiaires qui variera de 7,25 euros à 38,75 euros. Les "socialistes" qui semblent être dotés d'une mémoire de poisson rose s'y étaient essayés avec succès quelques mois avant la présidentielle de 2002...

QG.jpg (Image HALEY / SIPA. Un très grand moment d'émotion ce 21 avril 2002 dans le QG de campagne du PS... Visiblement, le "geste" fiscal de Fabius et Jospin n'avait pas été apprécié à sa juste valeur !)

A priori, de telles mesures électoralistes ne sont pas populaires.

Sans doute parce que nos concitoyen-ne-s préféreraient percevoir des revenus leur permettant de vivre décemment plutôt que de recevoir, à la dernière minute, une aumône fiscale.

Et puis, peut-être que les éléments suivants du bilan quinquennal de l'hollandais pèsent ?

artagainstpoverty.jpg

- stagnation du SMIC, des minimas sociaux, et des pensions de retraites modestes;

- recul des allocations chômage;

- absence de mesures pour réduire les inégalités flagrantes de revenus : encadrement des salaires, interdiction des retraites dorées, parachutes en or ou stocks options.

- absence d'encadrement des prix pour certains biens (ou leur gratuité en raison de leur caractère indispensable pour vivre).

- et enfin, l'absence d'une réforme fiscale !

Les impôts indirects, injustes par nature, pèsent plus que l'impôt sur le revenu. Ce dernier qui n'assure plus sa fonction redistributive est lui-même devenu injuste en raison du nombre insuffisant de tranches imposables et des écarts de revenus trop importants au sein de chaque tranche.

Taux applicables aux revenus 2015 (impôt 2016) Revenu imposable par part :
- jusqu’à 9 700€ .....................0 %
- de 9 700 € à 26 791 € ..........14 % (rapport de 1 à 2,7 en termes de revenus)
- de 26 791 € à 71 826 €.........30 % (kif kif)
- de 71 826 € à 152 108 €.......41 % (idem)
- plus de 152 108 € ................45 % (rapport de 1 jusqu'à l'infini - sic- en termes de revenus)

Le pire dans le contexte de la politique d'austérité, c'est que cette mesurette fiscale ira à l'encontre de ses bénéficiaires. Dans un premier temps, ces derniers paieront moins (ou pas) d'impôt sur le revenu mais, dans un second temps, ils devront payer (s'ils le peuvent) des services qui, faute de moyens, ne seront plus (ou mal) assurés par la puissance publique.

En définitive, cet énième geste fiscal en dehors de toute réforme fiscale contribuera à l'appauvrissement de l'Etat et à l'aggravation de la régression sociale. Il symbolise la politique pépère, confortable et conservatrice, d'un président normal qui poursuit celle de ses prédécesseurs de droite.

jesuis.jpg