fermeture2602217.jpg

Cet accord ressemble à une liste à la Prévert, une compilation de bonnes intentions sous forme d'éléments de langage, sans chiffrage budgétaire (fiscalité, taxe carbone, plan d'efficacité et de sobriété énergétique), ni détail quant à leur mise en œuvre (Vième République, référendum ou pas ?,Plans zéro déchet et sortie programmée de l'incinération). Quant au nucléaire, ils reprennent in extenso le précédent accord entre le PS et EELV qui déjà n'était guère ambitieux... Là encore, aucun chiffrage mis sur la table, ni aucun détail quant à la montée en puissance de la production issue des énergies renouvelables, seulement un semblant de calendrier de sortie du nucléaire !

Ensuite, se pose la question de l'application de cet accord si le tandem Hamon-Jadot remporte la présidentielle. Est-ce que la même majorité parlementaire socialiste votera des textes qui vont à rebours des politiques conduites par Ayrault, Valls et Hollande ? Permettez-moi d'en douter tant le lobby nucléaire est puissant dans l'appareil socialiste. Est-ce que ladite majorité s'opposera au CETA et demandera au peuple de trancher par référendum ? Là encore, j'en doute...

fermeture26022017.jpg

Par ailleurs, cet accord repose essentiellement sur le bon vouloir des autorités de l'Union européenne : convergence fiscale pour lutter contre l'évasion fiscale, nouvelle solidarité des pays européens (mutualisation des dettes), union énergétique avec un plan d'investissement de 1.000 milliards d'euros dans la transition, et la mise en place de la taxe sur les transactions financières, etc. Là encore, le doute s'installe... Comment arriveront-ils à convaincre l'ensemble des pays membres de changer l'orientation de l'UE ? Quel moyen de pression ? Hélas, Hamon et Jadot n'en ont aucun.

Enfin, que penser du volet social ? Aucun chiffrage sur le SMIC, à peine sur le RSA et toujours le grand flou du revenu minimum... L'ANI, le CICE et la loi Macron avec l'extension du travail dominical ne sont même pas évoqués.

fermeture27217.jpg

Bref, cet accord très minimaliste ne me convainc pas, même en faisant abstraction de son second volet, les circonscriptions réservées aux candidats EELV. Je me demande d'ailleurs quelle sera la réaction de la base d'EELV qui n'a même pas été consultée avant la signature de cet accord...[1]

A l'aune de ces informations, j'espère que la France Insoumise ne tombera pas comme EELV dans le piège de l'unité à tout prix.

Note

[1] Jadot semble avoir oublié ses convictions démocratiques et anti-jacobines...