Ces deux phrases dévoilent toute l'arrogance ou l'ignorance du personnage, pour ne pas dire sa bêtise qui est partagée par les conservateurs qui ne veulent pas modifier l'ordre établi.

fermeure25023018.jpg

Les habitants de la France subissent régulièrement la propagande des médias du CAC 40 et des politiciens néolibéraux, en particulier du chef de la majorité politique du moment. Au gré des indicateurs économiques et des droits visés par la classe dominante, ils reçoivent l'injonction des puissants de se conformer aux critères de tel ou tel modèle.

Ainsi, dans les années 80, ils devaient coûte que coûte transposer le modèle japonais, puis étasunien, puis espagnol, puis anglais, puis allemand...

En arrière plan de ce discours dominant, il y a cette petite musique insultante de l'oligarchie les comparant aux autres peuples, leur faisant des reproches, les dénigrant, les rabaissant, voire les humiliant de n'être pas assez performants, assez productifs, ayant trop de vacances...

fermeture25022018.jpg

Grosso modo, Macron reproche aux habitants de ce pays de coûter trop cher, d'avoir réussi à bâtir surtout à la Libération et dans les années suivantes un système limitant un peu les effets les plus dévastateurs du capitalisme.

En l'occurrence, le peuple de France est - si l'on en croit la permanence des modèles familiaux dans le temps - épris d'égalité à la différence des anglo-saxons ou des allemands.

Aussi, a-t-il lutté contre les gouvernements successifs de droite, du PS et des deux en même temps du macronisme, qui ont imposé grâce aux institutions non démocratiques de la Vème République et de l'Union européenne des réformes qui peu-à-peu les ont privé de leurs droits et de leurs libertés.

Ces luttes contre la régression sociale prouvent donc l'absence de tout sentiment de jalousie...

fermeture2522018.jpg

Enfin pour clore le sujet, il faut préciser à ces ignorants que lutter contre les inégalités n'est pas la manifestation de la jalousie, mais de la justice sociale et de la protection de l'écosystème.

Parce que l’extrême richesse d'une infime minorité de gens saccage à la fois l'humanité, en mettant dans la misère un nombre de plus en plus important de nos concitoyens des classes populaires et moyennes, et l'environnement avec le productivisme forcené, l'obsolescence programmée, les délocalisations suivant le moins-disant social et écologique .

fermeture250218.jpg