fermeturedef.jpg

Tout ça appartient au passé.

L'oligarchie avec des politiciens à sa botte n'est pas prête à lâcher ses nouveaux privilèges. Il faudra un gouvernement de combat, genre France Insoumise, pour renverser la tendance. Pas seulement pour instaurer le principe du repos dominical mais pour reconstruire un édifice de droits sociaux et de droits du travail qui garantisse à la population protection et vie décente.

Aujourd'hui, nous subissons un Etat d'urgence, décidé par une sorte de junte militaire avec Macron à sa tête, le conseil de défense qui n'a aucune attribution en matière sanitaire et en droit du travail, avalisé par un gouvernement et entériné par une assemblée nationale dominée par une majorité de pantins en marche.

L'Etat d'urgence impacte par exemple le droit du travail. Les employeurs disposent des travailleurs comme ils l'entendent, décidant unilatéralement de leurs congés, de la durée de travail et de repos (plus que 9 heures maximum)... Le macronisme profite de la crise sanitaire pour détruire le reste de nos droits. A l'instar de ce qui s'est produit après les attentats, l'Etat d'urgence va être prolongé, puis on reviendra à la "normalité" mais en conservant un nombre important de dispositions de l'Etat de d'urgence.

Bref, les jours heureux semblent bien loin, à moins d'un radical changement politique.

Par ailleurs, pour conclure cette rubrique, vous pouvez visionner, ci-dessous, toutes les images qui illustraient chaque dimanche mes chroniques, soit 4 albums :

Album 2005 - 2015 (cliquez sur une image)

Album 2016

Album 2017

Album 2018