La population subit des mesures privatives de libertés avec les différents confinements et couvre-feux,[1] mais certains oligarques, politiciens ou journalistes semblent y échapper.

Ainsi, il y aurait des dîners "clandestins" aux restaurants bien que ces établissements soient interdits d'accueillir des clients jusqu'à nouvel ordre.

"Bizarrement", la police bien moins informée que la presse people ne peut donc sanctionner les personnes qui participent à ces dîners "clandestins".. C'est ballot, même si l'amende de 135 euros correspond à un pourboire pour ces bourgeois. [2]

Mais, pouvons-nous croire naïvement que la police est mal renseignée ? Surtout avec les moyens modernes de surveillance ? La police est aux ordres du pouvoir macronard.

Aussi, à moins d'un an de la présidentielle, je ne serais pas surpris d'apprendre que ces dîners de privilégiés sont destinés à financer la prochaine campagne électorale de Macron...

nosconfpaque.jpg

nosconfpaques.jpg

Notes

[1] En aparté, rappelons que toutes les mesures privatives de libertés pour protéger la population du virus résultent exclusivement des 20 dernières années de politiques néolibérales qui ont détruit le meilleur système de santé publique du monde et 120.000 lits à l'hôpital public.

[2] un exemple pour méditer sur ce genre de sanction qui semble être la même pour tous mais dont le poids n'est pas le même pour toutes les bourses...