Si tu es chômeur, rmiste, et que :

  • ta compagne est sans-papier,
  • tes lunettes sont cassées,
  • tu suis un traitement médical,
  • tu te rends régulièrement à l'hôpital,
  • tu te chauffes au fioul,
  • tu habites un trou perdu mal desservi par les transports en commun,
  • et puis, songe à rendre bientôt visite à ton dentiste, on ne sait jamais ce qui peut arriver, une mauvaise carie ou une bonne réforme...

La droite s'occupe activement de ton cas. A ce niveau-là d'attention de l'UMP, on peut dire que tu es un privilégié !

Mais si tu es fonctionnaire : t'inquiète pas non plus, avec la RGPP, la droite s'intéresse à ton cas !

Si tu n'es ni chômeur, ni fonctionnaire, mais salarié sous CDI : rassure-toi, la droite te prépare un nouveau contrat de travail de "flexisécurité" sans sécurité !

Tu n'es rien de tout ça, "juste" lycéen ou étudiant : ça va aller, la droite sabre les budgets de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur ! Tu risques de rejoindre les susnommés...

Par contre,si tu es rentier, membre de conseils d'administration, pdg de multinationale, ou tout simplement bourré(e) de thune : inquiète-toi de savoir combien la droite va te refiler comme cadeaux... Le paquet fiscal, c'est tellement bon ! La prochaine livraison devrait être encore meilleure !

Qu'ouïs-je ? Tu dis "précarité garantie pour tous" ?

Allons donc ! Sors des vieux schémas idéologiques gauchisto-socialo-soviético-marxistoïdes comme disent nos amis végétariens libertariens ! Vis avec ton temps, le temps des réformes... Des réformes néo-libérales...

Comme dit Lolo Ferrari... Laurence Parisot :

La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? (Le Figaro éco du 30 août 2005)

On se le demande sauf si le darwinisme social n'est pas notre tasse de thé.

Et pour ceusses qui n'auraient pas capté les précédentes paroles, elle déclara également :

La précarité est une loi de la condition humaine.(France Inter, le 3 septembre 2005)

De la part de Lolo, héritière de papa entrepreneur, à l'avenir tout tracé dès la naissance, la fameuse loi prend tout son sens.

Sinon, rassurez-vous, la droite au pouvoir partage la même philosophie que le medef, à tel point qu'il nous arrive de les confondre...