Fallait la trouver. C'est impressionnant. C'est un bel exemple de langue de bois qu'il nous faut décortiquer pour comprendre.

Rama Yade estime que la puissance économique impose des devoirs, dont celui du respect des droits de l'Homme.

A contrario, l'absence de puissance économique d'un pays autorise ses dirigeants à bafouer les droits de l'homme.

Il s'agit d'une conception des Droits de l'Homme à géométrie variable.

Par conséquent, on comprend mieux l'évolution de l'action du discours de Rama Yade...

Jusqu'aux JO inclus, elle ne considérait pas la Chine comme une puissance économique, ce qui explique son silence assourdissant jusqu'à cette déclaration.

Dictateurs, de tous poils et de toute obédience, si votre pays n'est pas une puissance économique, vous pouvez non seulement violer les Droits de l'Homme, mais espérer faire de bonnes affaires avec la France, en toute tranquillité.

Un ministère des Droits de l'Homme permet de recadrer et encadrer certaines choses, voyez-vous ? Le ministère de l'indignation officielle.