umpbrest.jpg

Imaginez cette vision d'horreur :

"Une vingtaine de jeunes gens, le visage cagoulé ou recouvert d’un foulard, ont fait irruption..."

Ce saccage :

"de prospectus, d’affiches, tracts mais aussi un portrait de Nicolas Sarkozy de l’UMP qu’ils ont brûlé, devant la porte d’entrée, sur le trottoir."

Mais également :

"de tracts aux slogans anarchistes (”Agissons en amont : sabotons !”, “Nous sommes tous manipulés”…)".

Mais, pourquoi diable des olibrius ont-ils pu agir ainsi ?

Économiquement et socialement, tout va très bien, non ?

A ce tableau idyllique, n'oublions pas la délinquance qui recule et la sécurité qui avance comme l'a justement rappelé Christian Estrosi, le 21 avril dernier.(La Croix)

Quand l'Europe veut, l'Europe peut, n'est-ce pas ? Idem pour la France qui est gouvernée d'une main de maître par notre omniprésident ?

Pour paraphraser le rédacteur du billet, qu'on peut lire en cliquant sur l'image, les raisons de cet acte de vandalisme demeurent obscures !

Sans doute une bande fous... sachant que le chef des activistes de l'ultra gauche tendance anarcho-autonome reste au chaud ! (Libération)

Ou d'opportunistes qui profitent que la loi anti cagoules ne soit pas encore votée pour porter cagoules et foulards... (le Télégramme)

Remarquez, le susnommé pourra toujours ajouter l'interdiction de porter le foulard à son texte... si MAM veut bien accepter de s'en séparer...

De tels actes peuvent prêter à rire, seulement la droite exploite systématiquement de tels actes pour avancer ses pions et faire reculer nos libertés au nom de la sécurité...

On trouve même sur le net des "gens" qui délirent en appelant à la constitution de milices privées armées et d'une nouvelle extrême droite (source Cozop)...