"Il y a des jours comme ça où on ferait mieux de rester coucher", a du se dire la jeune secrétaire en assistant à un acte stupéfiant, inimaginable, digne de la science-fiction : le saccage du siège de la permanence départementale de l'UMP à Brest. Imaginez cette vision d'horreur : "Une vingtaine de jeunes gens, le visage cagoulé ou...