fetedutravail.JPG

1ère arnaque : le "travailler plus ".

Ainsi donc, tous les actifs devraient travailler plus, et donc cotiser plus longtemps, pour profiter à un âge plus avancé qu'aujourd'hui d'une retraite à taux plein. [1]

Or, ce raisonnement est infondé parce qu'un chômeur sur quatre a plus de 50 ans.[2] Si jamais, l'actif a fait des études longues et connu quelques mois de chômage avant d'entrer dans la carrière pour en être viré comme un malpropre vers 50 ans, on mesure combien le travailler plus est un mensonge.

Par conséquent, le vieil actif, ou plutôt le vieux chômeur, qui deviendra un jeune retraité de 70 ans [3] aura toutes les "chances" de percevoir une pension de retraite incomplète !

La retraite à taux plein... ce sera dans une autre vie ! Et le slogan travailler plus signifie dans la vraie vie chômer plus longtemps !

2ème arnaque : le "gagner autant".

Le retraité d'avant la réforme et celui d'après toucheront certes la même pension, mais l'un aura travaillé plus longtemps que l'autre sans pour autant gagner plus, d'où une certaine injustice...

Aussi, le slogan gagner autant revient en fait à dévaluer le travail... et à déséquilibrer encore plus la répartition des richesses, en particulier le rapport Travail-Capital. Pas mal pour cette majorité politique de droite qui prétendait faire travailler plus pour gagner plus et défendre la fameuse valeur travail !

Dès lors, il n'est pas étonnant que le gouvernement tente de dissimuler cette double arnaque en enfumant le débat avec deux mesurettes très floues : la contribution des gros revenus, voire même du capital et la prise en compte de la pénibilité du travail.[4] Cette dernière est d'ailleurs un classique, toujours cité mais jamais appliqué, des précédentes réformes des retraites ![5]

Grâce à l'UMP, il faudra donc travailler plus au chômage pour gagner autant une retraite de misère... ou le contraire ! Dans tous les cas, la réforme constituera une nouvelle régression sociale : [6]

LA PRIVATISATION RAMPANTE DES RETRAITES

La droite ne réforme pas pour sauver mais pour achever les retraites par répartition. La baisse prévisible des futures pensions de retraites annonce le développement d'assurances individuelles privées où chacun cotise selon ses moyens... [7]

Dans ce système là, il vaudra mieux ne pas avoir été au chômage durant sa vie active pour bénéficier d'une retraite à taux plein et d'une retraite complémentaire par capitalisation. [8] Pour les anciens chômeurs, il y aura bien une formule "adaptée" par capitalisation pour améliorer le minimum vieillesse...

Notes

[1] peuples.net : Ma retraite à 70 ans approche et tout le monde s'en branle

[2] Actu chômage.org - Chômage Senior : Abécédaire de l'indifférence

[3] d'après une estimation optimiste !

[4] certains partenaires sociaux en profiteront vraisemblablement pour approuver cette réforme...

[5] Le monde diplomatique : Retraites, idées fausses et vrais enjeux

[6] La République du peuple : Retraites... c'est parti...

[7] Solidaires : Ils veulent encore baisser les pensions.

[8] Le projet « M » le maudit : Projet de retraite complémentaire entre Guillaume Sarkozy CNP-Assurances et la Caisse des dépôts a du plomb dans l’aile.