rf.jpg

On s'intéresse exclusivement aux idées, en particulier au libéralisme économique, et ce quel que soit l'épithète dont on l'affuble : éco, socio ou néo-libéralisme...

Mais, le temps d'un billet, nous ferons exception parce que c'en est trop, depuis la dernière sortie de notre grand dirigeant, le président Sarkozy.

Ce dernier a déclaré :

«La chrétienté nous a laissé un magnifique héritage de civilisation et de culture»

Et les gaulois, les romains, les juifs, les maures, etc ? Les laïcs ?

Et plus loin, cet ignare apprenti-sorcier enfonce le clou :

«je peux dire cela parce que c'est la vérité. Je ne fais pas du prosélytisme, je regarde simplement l'histoire de notre pays» [1]

En la matière, l'omniprésident est un dangereux récidiviste. Non pas parce que la chrétienté et la laïcité sont des sujets tabous, mais parce qu'une fois encore, Sarkozy fait dans le simplisme et la caricature à outrance à des fins purement électorales.

sarkozy_sens_interdit.jpg

Les déclarations présidentielles sont d'une stupidité sans nom, d'une part parce que l'histoire du pays ne peut se réduire à la chrétienté, l'identité de la France s'est forgée au cours des siècles de divers apports culturels successifs, et d'autre part parce que la laïcité n'est la négation d'aucune religion, mais au contraire la garantie de la liberté de tous les cultes... Toutes choses que Sarkozy ne comprend pas ou feint de ne pas comprendre.

A quelques jours d'un débat sur le multiculturalisme qu'il a lui-même initié, Sarkozy a cru, encore une fois, accomplir un bon coup politique en direction de l'électorat conservateur... Pas certain qu'il ait réussi tant les paroles présidentielles sont d'un opportunisme grossier, d'autant plus que parmi les conservateurs, il y a aussi de fervents défenseurs de la laïcité qui ne goutent pas la logorrhée frontiste.

Et puisque Sarkozy a utilisé le mot héritage...

Avec le recul, les historiens constateront probablement qu'un crétin opportuniste fut élu Président de la République et qu'il mena le pays au bord de la catastrophe économique, sociale, culturelle, écologique et morale...

Notes

[1] Le Point - Sarkozy célèbre le "magnifique héritage chrétien" de la France