Après une dizaine de jours, sans internet ni smartphone, le blog repart.

La parenthèse enchantée qui nous a menée sur la route de la soie se referme.

Les prochains mois s'annoncent tellement passionnants que la lassitude ou l'aquabonisme ne sont plus d'actualité.

Aussi, on ne se privera pas de troubler le ronron libéral du bipartisme conservateur de la droite sarkoziste et de la gauche hollandaise qui sévit sur la toile...

james.jpg

[1]

Notes

[1] James poursuit son tour du monde en vélo - ici dans le désert rouge entre Khiva et Boukhara