t3_00.jpg

Il soufflait, haletant, fin prêt pour la suite des événements, et il était déçu, troublé qu'il n'y eût plus que le silence, à présent autour de lui.

t3_j.jpg

Du revers de la main, il se frotta les lèvres; elles s'écartèrent à regret, comme engluées l'une à l'autre, recouvertes d'une pellicule qui avait le goût de l'effort et du désir.

t3_i.jpg

Sa bouche se mit à béer de plaisir, bien qu'il n'en fut pas conscient.

t3_e.jpg

Le tueur se mit les mains en cornet autour de sa bouche; il faisait froid dans l'appartement, et il souffla très fort entre ses doigts.

t3_n.jpg

Dans un miroir doré, il aperçut, sans s'attarder, le reflet de ses propres lèvres, pour lesquelles il avait une passion.

t3_nn.jpg

Et puis, il y avait l'odeur.

t3_ll.jpg

Il se pinça le nez; s'il était une chose que le tueur détestait, c'était l'odeur de l'urine des autres.

t3_h.jpg

Seule la sienne ne le dérangeait pas.

t3_hh.jpg

Il y avait du sang, aussi.

t3_jj.jpg

Bon, elle était crevée, d'accord; et alors ?

t3_k.jpg

Qu'est-ce qu'on en avait à foutre ?

t3_l.jpg

Son erreur fatale, à cette rombière, c'était d'avoir passé la tête dans le salon pour voir d'où venait le bruit pendant qu'il achevait la fille;

t3_g.jpg

Mais, elle en avait trop vu.

t3_gg.jpg

C'était logique.

t3_ii.jpg

Il ne pouvait pas se permettre de laisser mémé en vie, et de toute façon, il avait horreur d'être interrompu quand il était absorbé par son travail.

t3_ff.jpg

Donc, il fallait que la vieille bique disparaisse.

t3_f.jpg

A vrai dire, oui il aurait pu faire mieux.

t3_0.jpg

Seulement, il avait complètement perdu la tête quand la fille avait levé la main pour le raisonner.

t3_1.jpg

A vrai dire, ce qu'il avait entendu ressemblait plus à un gargouillis étranglé qu'à un vrai cri;

t3_2.jpg

puis, il y avait un son bref, comme une sorte de halètement, au moment où la gorge se fendait en deux lèvres souriantes et ruisselantes.

t3_3.jpg

Il s'adossa au montant de la porte, sa chevelure formant une tâche d'un noir intense sur le mur d'un jaune morne.

t3_4.jpg

La pièce était déjà dans un triste état avant même qu'il y fit irruption.

t3_a.jpg

La vieille chambre glaciale au plafond haut où il se tenait avait été réduite, par la négligence de ses occupants, en dépit de leurs vains efforts, à l'état de ruine immonde et pourrissante,

t3_b.jpg

aux murs de plâtre moisi dont le papier peint se décollait, glissant vers le plancher, sous l'effet de l'humidité ambiante.

t3_c.jpg

A présent, il avait envie de regagner l'endroit, près de la fenêtre, où il avait laissé son sac.

t3_9.jpg

Rampant comme un rat, audacieux mais prudent, il recula centimètre par centimètre, et il tendait l'oreille.

t3_5.jpg

Mais aucun bruit ne lui parvint;

t3_6.jpg

sortant un chiffon de son vieux fourre-tout Adidas, il commença à essuyer sa hache, en faisant attention de ne pas se couper - nom de Dieu, elle était aussi tranchante qu'un rasoir !

t3_7.jpg

Quant au silence qui régnait dans les appartements, cela ne le surprenait pas du tout, car ils étaient situés dans un quartier résidentiel de premier ordre.

t3_8.jpg

Ici, les gros consortiums immobiliers, qui possédaient presque toutes les habitations, s'employaient à satisfaire les besoins d'une clientèle de riches vieillards;

t3_d.jpg

ces gens-là se moquaient bien du loyer ou des impôts qu'on leur faisait payer, tant qu'on les préservait du voisinage des chômeurs des minorités ethniques,

t3_m.jpg

des handicapés et de tout ce qui pouvait être un tant soit peu dérangeant.

t3_mm.jpg

A vrai dire, c'était justement parce que les locataires de la Tour Paris 13 voulaient rester à l'écart de tous les aspects désagréables de la réalité que le tueur pouvait y aller à sa guise,

t3_mmm.jpg

un peu comme chez lui.

t3_m2m.jpg

Extraits adaptés du roman de Robin Cook, J'étais Dora Suarez (1990)