Quand il reprit ses esprits, le tueur regarda le poste de télévision d'un œil vague; l'objet ne signifiait rien pour lui. Il soufflait, haletant, fin prêt pour la suite des événements, et il était déçu, troublé qu'il n'y eût plus que le silence, à présent autour de lui. Du revers de la main, il se frotta les lèvres; elles s'écartèrent à regret,...