cb1.jpg

La Boite n'est pas de ces merveilleuses entreprises qui offrent aux salariés des conditions de travail idéales pour s'épanouir, être inventifs, créer en les laissant libres de leurs mouvements, sans chef, sous-chef et petit-chef sur le dos, sans pointage, sans pause de midi limitée, sans culte du présentéisme et sans objectif... tout en les rémunérant bien.

La Boite est une multinationale traditionnelle qui paie mal ses employés pour gaver de participations, de stocks-options, d'indemnités de frais de représentation diverses et variées, et de salaires de base de nababs tout le haut encadrement. Une grosse boite traditionnelle qui sans claironner ne remplace pas les collègues qui partent à la retraite, usés, lessivés et rincés, pour mieux délocaliser et faire trimer des esclaves. Une boite qui assure en optimisation fiscale tout en acceptant toutes les aides de l'Etat pour la recherche, l’investissement et la création d'emplois, et qui veille à conserver et à améliorer son image publique via le mécénat d'art ou de fondations caritatives.

Comme je disais précédemment, La Boite mène une politique de communication particulièrement offensive en direction de l'extérieur et aussi en interne. D'ailleurs, certaines s'adressent aux deux publics. Elle crée sciemment un événement pour faire oublier sa propre réalité et en inventer une autre où La Boite est cool, fun, zen, tellement impliquée dans la société que l'Abbé Pierre a préféré abréger ses vieux jours, tellement drôle que certains "comiques" se sont reconvertis en banquiers, et tellement responsable en termes de citoyenneté qu'il y a bien longtemps que le PS et l'UMP ont décidé d'abandonner les plus pauvres à la charité du secteur privé en les laissant avec des minimums sociaux sous le seuil de pauvreté.

Pendant ces campagnes de comm', le personnel doit jouer le jeu. Cet hiver, nous portions des tee-shirts aux couleurs de La Boite, nous fumes une matinée dans divers hypermarchés à récupérer des biens de première nécessité donnés gracieusement par les clients à la sortie des caisses. Tout le monde participait à cette opération exclusivement caritative. J'insiste sur le "exclusivement".

Et puis, ces campagnes laissent de bons souvenirs qui circulent sur le site intranet de La Boite... où chaque collaborateur est présent sur une photo : on y est tous, du directeur de branche au salaire mensuel à 5 zéro après le chiffre jusqu'au stagiaire sous le SMIC, c'est la parfaite égalité sociale ! ON EST TOUS ENSEMBLE dans le même bateau ! Après tout, on bosse dans la même boite !

N'est-ce pas merveilleux d'être un-e salarié-é de La Boite ? Un privilège ? Quel sentiment de plénitude que de donner de son temps pour une entreprise si responsable qui a de si bellllllllllllllles valeurs. Quel accomplissement à la fois personnel et professionnel... A ce niveau-là de satisfaction, ce n'est même plus du travail que de se rendre au bureau et d'en sortir à pas d'heure !

cb.jpg

Mais la comm', c'est de l'enfumage. Aussi, La Boite s'astreint-elle à maintenir un épais rideau de fumée en inventant régulièrement de nouvelles opérations de communication.

Le mois dernier, La Boite a lancée la Semaine de la Responsabilité d’Entreprise du 12 au 19 mai. Je vous propose, ci-dessous, quelques extraits de cette prose inimitable :

« La protection et le partage sont les thèmes de cette édition. Le temps que vous consacrerez aux actions préventives et solidaires sera comptabilisé dans le cadre du challenge mondial du Groupe La Boite. »

« Celles-ci permettront de collecter ensemble des fonds au profit de la Fondation de La Boite, fil rouge La Boite Cœur 2014, au sein de La Boite France. »

Et plus loin :

« Embarquez pour une journée vélo ! » Un temps fort sur le thème du Vélo et de la Prévention est organisé au siège le 19 mai. »

«Venez en baskets et mobilisez-vous dans le cadre du challenge solidaire inter-groupes La Boite Cœur !»

« Merci de remplir sur chaque stand la fiche de comptabilisation du temps consacré aux activités proposées et animées par les bénévoles de La Boite Coeur. »

« Rendez-vous dans le hall d’entrée. »

« Photo collective « TOUS en BASKETS ou à VELO » à 13h00 et à 14h00. Rendez-vous incontournable pour une photo collective dans le hall. »

« 5 € versés au profit de la Fondation de La Boite et 5 mn comptabilisées pour le challenge international »

La campagne d'intoxication ne s'arrête pas là :

« Opération « Venez travailler en vélo ! » Choisissez le vélo plutôt que le métro pour vous rendre sur votre site. »

« Le temps de votre déplacement en vélo sera converti en euros au profit de la fondation. »

« Venez vous déclarer et retirer votre kit prévention sur le stand La Boite Cœur entre 12h et 14h. »

« Accueil petit-déjeuner des participants à partir de 8h15 dans le bureau du hall d’accueil. »

« PREVENTION et PARCOURS VELIB : des vélib sont mis à votre disposition pour un parcours dans le 8ème arrondissement »

« Sensibilisation aux risques liés à la pratique du vélo en ville à travers les Vélocollables de La Boite Prévention. »

cb2.jpg

« Contribuez à la CYCLO-FRESQUE COLLECTIVE »

« Participez à la « COMPET’ PEDALAGE » »

« VENTE de BONBONS »

« COLLECTE de ROLLERS, SKATE BOARD et TROTTINETTES. »

« Merci à tous de votre engagement en faveur de la Responsabilité d’Entreprises et de votre soutien à La Boite Coeur »

C'est tellement tendance de venir exceptionnellement au boulot en vélo, de se pointer en jupe-tailleur avec des rollers, et en costard encravaté avec des baskets aux couleurs criardes...

Qui pourrait résister - je cite - "aux actions préventives et solidaires" ? Qui pourrait contester la politique d'une telle boite citoyenne au grand coeur ?

Allez, à moins d'être un vrai syndicaliste ou un anticapitaliste primaire, au boulot !