socialisme2.0.jpg

Difficile d'échapper à Windows au boulot, tant le travail de lobbying de Microsoft a porté ses fruits auprès des responsables du secteur dans les entreprises et les administrations, malgré le prix de vente de ce système d'exploitation. Pour avoir une petite idée, multipliez le coût de la licence par le nombre de postes de travail, en soustrayant une petite ristourne commerciale.

Difficile également de s'équiper en informatique sans se voir imposer un PC avec du Windows dedans, tant les pouvoirs publics sont volontairement impuissants pour interdire cette vente liée et forcée qui assure à la firme américaine une position dominante et une rente de situation. Et, qui impose à l'utilisateur d'attendre les décisions de la firme pour chaque mise à jour et chaque nouvelle version du bouzin.

Pourtant, un système d'exploitation (OS) n'est pas un banal bien de consommation parce qu'il permet à chacun, selon ses besoins et ses désirs, d'informer et de s'informer, de stocker, de créer, de transformer, de transmettre et de recevoir des données professionnelles ou personnelles.

microstopp.jpg

Les entreprises et les administrations devraient être très exigeantes en matière de sécurité dans la phase de choix d'un OS. Idem pour madame et monsieur tout le monde pour le respect de leur vie privée.

Qu'est-ce qu'il y a dans Windows, quels sont ses éléments qui le composent ? Personne ne peut certifier que Microsoft (ou Apple avec Ios) n'a pas glissé de logiciel espion dans Windows.

Aussi, le choix de Windows (ou Ios d'Apple) ne permet pas de garantir la sécurité et la confidentialité des données, tout simplement parce qu'il n'y a aucun moyen de vérifier soi-même ou de faire expertiser cet OS sous licence propriétaire.

Conscient des informations précitées, le particulier estimera, éventuellement, qu'il n'a rien à cacher dans ce monde de bisounours, de la paix et de la fraternité, et après tout, libre à lui de choisir Windows 10...

Quant aux entreprises évoluant dans un contexte très concurrentiel et aux administrations soumises à l'austérité et susceptibles d'être espionnées, en particulier celles qui dépendent des ministères régaliens, qu'ajouter si ce n'est que leurs responsables démontrent leur incompétence et leur inconscience en choisissant Windows ?

Leur choix revient à se priver d'un système d'exploitation, tel que GNU-Linux, aussi performant et convivial que Windows ou Ios, mais surtout sécurisé et gratuit.

somethinghappened.jpg

Peut-être, mais quoi ?