lapaix.jpg

La position en ce domaine du candidat de la France insoumise est pourtant classique. Ce fut celle de la France de De Gaulle à Chirac, soit quasiment de 1944 à 2007. Faut-il avoir une mémoire de poisson rouge ou une pâle opinion de soi-même pour espérer grappiller quelques voix en racontant les pires mensonges ?

Contrairement à ce qu'affirment Hamon et Macron, si la France redevenait indépendante comme elle le fut de De Gaulle à Chirac, elle ne serait ni isolée, ni fragilisée avec Mélenchon. Au contraire, de nombreux pays qui ne se reconnaissent pas dans les USA ou la Russie se sentiraient proches de la France parce qu'elle ne serait plus ce vassal zélé des États-Unis qui approuve toutes les interventions militaires américaines dans le monde, en particulier celles qui sont contraires au droit international. Depuis 2007, on sait que l'atlantisme, c'est la guerre et le terrorisme.

De plus, la France n'a pas besoin de la protection des Etats-Unis depuis qu'elle s'est dotée de l'arme nucléaire. Sa doctrine qui a été définie par le Gl De Gaulle consiste à prévenir les puissances du monde entier qu'à la moindre attaque militaire contre elle, la France ripostera et leur causera des dégâts irréparables... Et, c'est sur cette base que la France de De Gaulle jusqu'à Chirac a eu une politique internationale relativement équilibrée et indépendante, s'attachant à avoir des relations normales avec tous les peuples, y compris lorsque les russes étaient représentés par Staline et les chinois par Mao.

Par conséquent, la France doit redevenir indépendante diplomatiquement. Elle doit quitter l'OTAN. Elle pourra ainsi jouer un rôle majeur pour la paix dans le monde, déminer des questions susceptibles de déclencher des guerres en organisant des conférences, des sommets pour rediscuter des frontières, de l'accès à certaines ressources.

Bref, Les citoyen-ne-s doivent choisir le candidat qui incarne le mieux cette ligne politique diplomatique

Macron, l'ex young leader proche des milieux d'affaires américains (le bradage d'Alstom énergie) qui approuve aveuglement toutes les initiatives de l'empire américain en déclin, ne défendra jamais une France indépendante. Même constat pour Le Pen et Fillon qui, s'ils ne sont pas atlantistes, sont personnellement liés au pouvoir russe, l'une a fait des emprunts à des banques russes, l'autre a été en affaires avec des oligarques poutinistes.

Il reste donc Jean-Luc Mélenchon.

forcedu_peuple.jpg