mediallardaires.jpg

Heureusement, le mail explicatif adressé aux socios par les trois fondateurs puis l'émission spéciale ont permis d'avoir les deux points de vue.

Je ne sais qui a raison ou est coupable, en l'occurrence, j'observe que la principale intéressée n'a pas contesté la version du Média. Quoiqu'il en soit, l'aventure du Média est humaine et ne sera jamais exempte de conflits de personnes ou d'oppositions politiques, susceptibles de déboucher sur un clash.

Enfin, le déferlement d'articles exclusivement à charge contre le Média m'a immédiatement rappelé (et rassuré) les campagnes médiatiques respectives contre le Front de gauche et la France Insoumise, quand, d'un coup, les oligarques paniquèrent en découvrant des sondages flatteurs pour Mélenchon à quelques semaines du premier tour de la présidentielle.

Ces oligarques lâchèrent leurs médias chiens de garde, soit 95 % des médias, pour protéger leurs intérêts particuliers et un système économique, social et médiatique à l'agonie. C'est ce qui s'est produit le week-end dernier contre le Média, et par ricochet contre la France Insoumise.

Par ailleurs, pourquoi ces médias du CAC 40 ne supportent-ils pas le Média ?

urbansolid.jpg

La proximité avec la France Insoumise ? Peut-être...

Mais surtout, parce que des économistes hétérodoxes, des sociologues proches de Bourdieu, des écologistes qui lient la question écologique à la question sociale, des artistes qui sont dans la subversion et non dans la transgression, des syndicalistes en lutte contre la régression sociale, ou des intellectuels, ostracisés et censurés dans 95 % des médias, ont le temps de s'exprimer sur l'antenne du Média.

Parce que dans le 20 heures du Média, pas de people mais du social, ni d'ouverture du journal sur la neige en hiver mais de l'info sur les conséquences du capitalisme sur l'environnement ou alors la météo sociale, ni encore un sujet sur la dernière petite phrase politicienne qui agite toutes rédactions, mais plutôt une analyse sur la violence contre les femmes en la contextualisant, l'interview d'un syndicaliste de Sud Rail plutôt que des passants faussement pris au hasard au cours d'un micro-trottoir, pas de propagande étasunienne ou russe mais un long et passionnant sujet pour expliquer pourquoi les deux camps du conflit syrien essaient de manipuler l'opinion publique et les gouvernements.

Enfin, parce que, depuis un mois, le Média prouve qu'une autre information télévisuelle est possible, tant sur la forme que sur le fond. Et par conséquent, une autre représentation du monde... et donc un autre monde est possible, une autre politique, d'autres choix, d'autres priorités...

Le bilan du Média est positif..

Aussi, deviens socio du Média !

lemedia.jpg