En ces temps de catastrophe(s) nucléaire(s) et de débat pré-présidentiel, ces quelques lignes prennent une saveur particulière : «Je ne crois pas que l'humanité renoncera à l'énergie nucléaire. J'irai plus loin : je ne pense pas qu'il soit souhaitable qu'elle y renonce. ... C'est pourquoi je propose que les pays développés, ceux en tout cas qui...